La belle histoire du jour - Maroc : bac avec mention pour une jeune trisomique

International
DirectLCI
MAROC – Yasmine Berraoui, une jeune marocaine atteinte de Trisomie 21, vient de décrocher son bac avec la mention Assez bien. Un pied de nez à cette maladie génétique qui a longtemps mis à l'écart un grand nombre de ceux qui en étaient atteints.

C'est un très bel espoir pour les personnes handicapées et leurs parents. Yasmine Berraoui, atteinte de Trisomie 21 et scolarisée dans un lycée de Casablanca, au Maroc, vient d'obtenir son bac. Mieux : la jeune marocaine a obtenu la note de 12,3 dans la branche où elle le passait, en sciences physiques.

"Un événement exceptionnel", qualifie le journaliste marocain Jamal Berraoui et père de Yasmine sur son blog . La réussite de Yasmine est d'autant plus méritoire qu'elle n'a jamais eu droit à un soutien particulier au sein de l'établissement dans lequel elle était scolarisée. "Elle a toujours eu des notes qui la classent parmi les bons élèves, aux alentours de 14/20 de moyenne. Mais elle travaille deux fois plus depuis le primaire, et bénéficie de cours de soutien", raconte son père. "Cette année, nous n’avons pas eu un seul week-end en famille. La récompense, la réussite de Yasmine n’en est que plus belle".

"Avec beaucoup d'efforts, tous les espoirs sont permis"

Une belle leçon qui pourrait faire des émules. Jamal Berraoui appelle en tout cas les parents d'enfants atteints de Trisomie 21 à ne pas baisser les bras : "Seul l’amour parental, le courage, l’abnégation peuvent aider ces enfants. C’est possible, vous en avez la preuve", affirme-t-il. "Avec des efforts, beaucoup d’efforts tous les espoirs sont permis", déclare ce père très fier de sa fille.

Les difficultés rencontrées restent toutefois nombreuses. "Il y a quelques années, nous avons amené ma fille chez une psychiatre pour avoir de l’aide. Elle nous a accusé de mythomanie lorsque nous lui avions dit qu’elle était normalement scolarisée", se souvient notamment le journaliste marocain. En obtenant son bac avec mention, sa fille Yasmine va pouvoir contribuer à ébranler les préjugés sur les trisomiques.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter