La belle histoire du jour : pour ses anniversaires, il refuse les cadeaux et offre des chaussures aux nécessiteux

International
GÉNÉROSITÉ - Un jeune garçon de 10 ans fait parler de lui par le biais d'une initiative particulièrement généreuse. Pour son anniversaire, il a fait le choix de refuser les cadeaux... pour offrir des chaussures aux enfants dans le besoin.

On peut avoir dix ans et présenter un sens du partage dont ne seront jamais dotés les plus grands . Gunner Robinson, jeune habitant de Wilmington, en Caroline du Nord, en fournit la preuve chaque année depuis deux ans. C'est en effet la troisième fois que ce jeune garçon refuse les cadeaux d'anniversaire pour demander, en échange, des chaussures pour ceux qui en ont besoin.

600 chaussures depuis 2014

C'est en 2013 que Gunner a eu cette idée, racontent  WWAY  et Inside Edition . A Noël, sa famille et lui parrainaient une jeune fille dans le besoin. Ils lui avaient offert des cadeaux, dont des chaussures. Le garçon s'était dit que, s'ils ne s'en étaient pas occupés, personne d'autre n'aurait eu l'idée de lui en offrir. A son anniversaire de 2014, Gunner demande donc non pas un cadeau, mais l'organisation d'une fête où les invités devraient ramener une paire de chaussure.

Sa mère, Kristi Robinson, trouva l'idée si bonne qu'elle diffusa le projet sur Facebook. Alors que Gunner espérait récupérer 300 paires, il en vit arriver 415, sans compter les dons en nature ou en argent pour couvrir d'autres besoins. Cette année, on est à 600 chaussures. Interrogé sur les raisons d'une telle initiative, le garçon répond : "J'ai toujours eu des chaussures, des chaussures neuves pour l'école, jolies comme tout, et j'ai juste envie que les autres enfants en aient."

"Son idée, son initiative"

Devant le succès de l'initiative, Gunner s'est fait des alliés. L'association des anciens élèves du lycée de Pender a permis de réunir assez d'argent pour acheter trente paires, le 6 août dernier. Les chaussures réunies, l'association les transmet à un travailleur social qui les distribuera à des enfants avant qu'ils ne reprennent l'école.

Forcément, les parents sont fiers. Sa mère en particulier : "Les mots ne peuvent pas exprimer combien nous sommes fiers de lui. C'était son idée, c'est son initiative"

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >> A 91 ans, il tricote des bonnets en soins palliatifs

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter