La belle histoire du jour : sauvée par son soutien-gorge lors d'une fusillade

La belle histoire du jour : sauvée par son soutien-gorge lors d'une fusillade

DirectLCI
BRESIL – Touchée à la poitrine par une balle perdue lors d'un braquage, cette femme ne doit son salut qu'à l'armature de son soutien-gorge qui a arrêté la balle.

Ivete est une miraculée. Cette commerçante de Belem, dans le nord du Brésil, faisait ses courses dans un supermarché cette semaine, lorsque du bruit au-dehors l'a intriguée. Sortant du magasin pour voir ce qu'il se passait, elle est tombée en plein milieu d'un braquage qui avait tourné à la fusillade. La malheureuse a alors reçu une balle perdue sous les yeux de son mari, rapporte le média brésilien Globo.

La balle, qui l'a atteinte à la poitrine, y a fait un trou dans sa robe. Voyant cela, son mari pense qu'elle est morte. "Il a crié 'il a tiré' et au moment où j'entendais le second tir, il s'est écrié : 'au secours, emmenez ma femme à l'hôpital, on lui a tiré en plein cœur', se souvient Ivete. Mais je lui ai dit non, je ne suis pas touchée, je ne sens rien !"

"Je pense que Dieu m'a sauvée"

Le mari ne s'est pourtant pas trompé : la balle a effectivement traversé la robe de son épouse... mais heureusement pas sa peau. Le projectile est en fait venu se loger pile dans l'armature de son soutien-gorge en dentelle noire, qui a stoppé la balle. "Je n'ai pas vu de sang. C'est seulement quelques minutes après que j'ai commencé à avoir mal", raconte la rescapée.

S'en sortant avec une simple sensation de brûlure, Ivete n'est toutefois qu'à moitié convaincue par ce concours de circonstances. Et avance une explication bien moins terre-à-terre à ce miracle : "Je pense que Dieu m'a sauvée. Le soutien-gorge a aidé, mais c'est Dieu qui m'a sauvée".

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >> Un chien sauve sa maîtresse enceinte

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter