La belle histoire du jour : séparés par Ebola, une infirmière et son chien se retrouvent

International
RETROUVAILLES - L'infirmière texane Nina Pham, hospitalisée après avoir contracté le virus Ebola, a retrouvé son jeune chien, mis en quarantaine par mesure de précaution, samedi 1er novembre à Dallas. Une fin heureuse pour une histoire qui avait bien mal débuté.

Des câlins affectueux, des "ooh", des "aah", des baisers baveux, une queue remuante… Racontée par CNN , la scène des retrouvailles entre Nina Pham, une jeune Américaine, et Bentley, son épagneul d'à peine 2 ans, semble bien anodine.

Séparés par Ebola

Et pourtant. Au vu des dernières semaines qu'ont vécues les deux héros du jour, rares auraient été les parieurs à miser sur la probabilité de les voir réunis ainsi. En effet, Nina Pham est l'infirmière de Dallas qui, le 16 octobre, avait dû être hospitalisée après avoir contracté le virus Ebola. Une contamination qui faisait suite aux soins qu'elle avait prodigués à Thomas Eric Duncan , le premier patient à être diagnostiqué (et à succomber) à la fièvre hémorragique aux États-Unis.

EN SAVOIR + >> Nina Pham garde le moral

Le spectre d'Excalibur, euthanasié par prévention

Alors que Nina Pham était traitée, puis guérie, à l'Institut national de santé du Maryland, le jeune Bentley était placé en quarantaine au sein d'un service animalier de Dallas. La situation était d'autant plus précaire pour le jeune chien qu'elle rappelait le cas d'Excalibur, ce chien espagnol euthanasié par les autorités médicales locales parce que sa maîtresse, infirmière elle aussi, avait été testée positive à Ebola.

EN SAVOIR + >> L'euthanasie d'Excalibur fait polémique

"J'ai l'impression que c'est Noël"

Mais plutôt que d'en arriver là, les autorités médicales texanes ont préféré isoler le chien vingt et un jours, la durée d'incubation du virus Ebola. C'est la quarantaine de Bentley qui a retardé les retrouvailles avec sa maîtresse. Celles-ci, qui se sont finalement déroulées samedi à Dallas, ont réchauffé le cœur de l'infirmière, au centre des attentions depuis sa sortie de l'hôpital , le 24 octobre : "J'ai l'impression que c'est Noël, a-t-elle confié. Je n'arrive pas à me persuader que je viens de récupérer mon meilleur ami. C'est un sentiment incroyable."

EN SAVOIR + >> Retrouvez toutes nos belles histoires du jour

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter