La belle histoire du jour : séparés par la guerre froide, deux amoureux réunis via Facebook

International
AMOUR - Margo et Feri se sont connus lors de leur adolescence en Hongrie et sont immédiatement tombés amoureux. Séparés par la guerre froide, ils ont mis soixante ans à se retrouver...

Elle n'avait conservé d'eux qu'une seule photo : celle d'un jeune couple souriant, assis sur un banc de Budapest. Mais quelques mois après cet instant, leur bonheur avait volé en éclat. En 1956, Margo Juvet, 13 ans, doit fuir la Hongrie avec son père, menacé par les communistes. Direction l'Angleterre. Dans le train qui l'emmène vers la paix, un siège vide à ses côtés ne cesse de tourmenter la jeune fille : son amoureux, Feri, n'est pas du voyage. Une place lui était pourtant réservée. 

Arrivée au Royaume-Uni, Margo met plusieurs années à effacer de sa mémoire celui qu'elle a aimé pendant sa jeunesse. Elle finira par se marier, à deux reprises. Mais tout au long de ces années, elle ne parviendra jamais à se débarrasser de la photo de Feri. Ni du souvenir de son bien-aimé, resté en Hongrie, coincé derrière le rideau de fer de la guerre froide. 

La photo affichée au mur

"Il n'y avait pas un seul jour durant lequel je ne pensais pas à Feri, raconte-t-elle dans une interview au Daily Mirror . Si ce n'est pas de l'amour, alors je ne sais pas ce que c'est". Après avoir divorcé de son second mari, elle épingle même le cliché de Feri au mur de sa maison. "Je racontais à mes enfants que c'était un de mes meilleurs amis", indique-t-elle. 

Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'à l'autre bout de l'Europe, Feri non plus n'a jamais oublié. Il s'est marié, il a eu une fille, mais lui aussi a conservé la fameuse photo. Après son divorce, il tente de retrouver celle qui a fait battre son coeur des dizaines d'années plus tôt. Et, miracle de la technologie, il parvient à prendre contact avec des proches de Margo sur Facebook.

Retrouvailles

"Un jour, mon frère m'a appelée pour me dire que j'avais reçu une lettre de Feri, raconte-t-elle. Mon coeur s'est arrêté. Il m'avait écrit onze pages dans lesquelles il me racontait sa vie et me disait qu'il ne m'avait jamais oubliée. Il avait joint une copie de la photo. Je ne pouvais pas m'arrêter de pleurer". 

Depuis, les deux amoureux se sont enfin retrouvés. Feri est venu en Angleterre, retrouver sa belle. "L'amour était toujours là, confie celle-ci. Aussi fort qu'avant". Margo a pu enfin lui demander pourquoi il ne l'avait pas rejointe, en cette nuit d'hiver 1956, pour fuir le pays : "Son père était malade. Il ne pouvait pas supporter de quitter le pays sans savoir s'il pourrait revenir pour voir son père avant qu'il ne meure."

Maintenant qu'ils sont à nouveau ensemble, les deux tourtereaux n'ont plus prévu de se quitter. Margo prévoit de retourner vivre à Budapest l'été prochain. "Je veux vivre mes derniers jours avec mon âme soeur, raconte-t-elle. Nous n'avons plus le temps de regretter de nous être manqués. Seulement de la joie de nous être retrouvés".

LIRE AUSSI >> Retrouvez toutes nos belles histoires du jour

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter