La belle histoire du jour : un policier réconforte le bébé abandonné qu'il avait retrouvé dans la rue.

La belle histoire du jour : un policier réconforte le bébé abandonné qu'il avait retrouvé dans la rue.
International

ETATS-UNIS – Découvert errant sur le trottoir, un tout-petit a trouvé du réconfort dans les bras d'un agent de police de Géorgie. La photo de la scène a connu une belle viralité.

"Etre policier, ce n'est pas juste attraper les méchants". James Hurst, agent de police de Savannah-Chatham, dans l'Etat américain de Géorgie, est devenu célèbre outre-Atlantique grâce à une photo le montrant en train de réconforter un bébé abandonné. Lundi 16 mai, alors qu'il était en patrouille, l'agent a reçu un message l'informant qu'un enfant errait dans les rues de la ville. Arrivé sur place, il tombe en effet sur un petit garçon, âgé d'à peine plus d'un an et manifestement laissé sans surveillance par sa famille. Une ambulance est dépêchée sur place et le tout-petit est envoyé à l'hôpital afin de le mettre en sécurité.

"Ça relève de l'instinct humain"

Mais alors que le personnel médical veut lui faire passer un examen de routine pour vérifier qu'il est en bonne santé, l'enfant, sans doute inquiet d'être entouré par tous ces inconnus, fond en larmes. James Hurst, qui se trouvait toujours à ses côtés, décide alors de le prendre dans ses bras pour tenter de le consoler. "Cet enfant avait juste besoin que quelqu'un soit là pour lui", explique l'agent de police dans un communiqué diffusé par son commissariat . "Ça relève de l'instinct humain. Le personnel de l'hôpital s'occupait bien de lui, mais il n'arrêtait pas de sangloter. Alors je l'ai pris dans mes bras et, en quelques minutes, il s'est endormi". Pendant deux heures, James Hurst a donc gardé le tout-petit contre lui, le temps pour les médecins et les infirmières de procéder aux tests médicaux.

L'affaire aurait pu en rester là si quelqu'un n'avait pas pris une photo de l'agent de police, les bras serrés autour du bébé. Partagée sur Internet, elle a immédiatement rencontré un vif succès sur les réseaux sociaux. Hurst, lui, explique qu'il ne faisait que son devoir. "C'est ce que nous incarnons. La chose la plus importante pour nous, c'est la police de proximité. C'est ce que nous faisons tous les jours."

LA BELLE HISTOIRE D'HIER >>  Un coiffeur new-yorkais au grand coeur

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent