La Californie légalise le suicide assisté

International

ETATS UNIS - Le gouverneur Jerry Brown a ratifié lundi la loi controversée autorisant le suicide assisté pour les malades en fin de vie. La Californie devient ainsi le cinquième à le légaliser.

La Floride a franchi son dernier pas en faveur du suicide assisté. Le gouverneur Jerry Brown a ratifié lundi la loi controversée autorisant ce recours pour les malades en fin de vie, faisant de l'Etat de l'ouest américain le cinquième à le légaliser.

Avec cette nouvelle loi, les malades en phase terminale pourront demander à un médecin de leur prescrire des médicaments pour les aider à mourir. "Ce n'est pas une loi ordinaire parce qu'elle a trait à la vie et la mort", a commenté le gouverneur dans une lettre ouverte pour justifier son choix. Avant d’ajouter : "Je ne sais pas ce que je ferais si j'étais au milieu d'une agonie prolongée et douloureuse. Je suis certain toutefois que je serais conforté de savoir que je peux envisager les options offertes par cette loi". Jerry Brown, démocrate et fervent catholique, qui voulait devenir prêtre dans sa jeunesse, a expliqué avoir consulté les points de vue des religieux qui s'opposent à toute interruption volontaire de la vie, des médecins et des partisans du libre choix.

Le cas "Maynard"

Cette loi, d'abord été rejetée au Congrès de l'Etat en juillet, a bénéficié de l'émotion générée en Amérique par le suicide très médiatique d'une jeune femme atteinte d'un cancer incurable, Brittany Maynard. Cette jeune mariée de 29 ans atteinte d'une forme fulgurante de cancer du cerveau, avait annoncé son désir de mourir avant que la douleur devienne insupportable dans une vidéo qui avait fait le tour du web. Elle avait dû déménager de Californie en Oregon pour pouvoir acheter les médicaments nécessaires pour le faire, et a mis fin à ses jours en novembre l'an dernier.

A LIRE AUSSI >>  Brittany Maynard s'est donné la mort

La Californie devient donc le cinquième Etat américain après l'Oregon, l'Etat de Washington, le Montana et le Vermont à autoriser l'euthanasie. Un tribunal du Nouveau-Mexique avait jugé l'an dernier qu'il était légal de demander l'aide d'un médecin pour mettre fin à ses jours mais cette décision a été ultérieurement annulée en appel. La Cour Suprême de cet Etat du sud-ouest américain doit maintenant trancher.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter