La célèbre "orque tueuse" Tilikum est morte

La célèbre "orque tueuse" Tilikum est morte
International
DirectLCI
CAPTIVITE - Tilikum, plus connu sous le nom de "l’orque tueuse" est mort ce vendredi à Orlando, en Floride. L'animal était responsable du décès accidentel de trois personnes, dont son dresseur.

La nouvelle est tombée ce vendredi par le biais d'un tweet du parc aquatique Seaworld, situé à Orlando en Floride. Tilikum, la légendaire "orque tueuse" rendue célèbre par le documentaire américain Blackfish, est morte à l'âge de 36 ans. "Nous sommes tristes de vous annoncer la mort de Tilikum, membre bien-aimé de la famille Seaworld depuis 25 ans", a indiqué le parc à thème où l’animal vivait en captivité depuis 1983.

Tilikum souffrait depuis le mois de mars d'une infection des poumons d'origine bactérienne. "Tilikum avait et continuera d'occuper une place spéciale dans le coeur de la famille SeaWorld ainsi que dans le coeur de millions de gens qu'il a inspiré, à travers le monde entier", s'est ému le PDG de SeaWorld, Joel Manby.

Sa popularité était telle qu'en 2013, son histoire avait inspiré le documentaire Blackfish, relatant la maltraitance animale dans les parcs aquatiques. Et depuis l'annonce de sa mort, les réactions se multiplient, notamment de la part d'organisations de défense des animaux, comme la Peta (Pour une éthique dans le traitement des animaux, dans sa version française) ou encore Greenpeace qui ont dénoncé la mort de l'orque élevée en captivité sur leur compte Twitter. "Tilikum l'orque le plus exploitée de SeaWorld est mort", écrit ainsi la Peta.

Les méfaits de la captivité

Rendue psychotique par la captivité selon le documentaire Blackfish, Tilikum avait été impliquée dans plusieurs accidents coûtant la vie à trois personnes, parmi lesquelles son dresseur Dawn Brancheau en 2010. Les deux autres morts remontaient aux années 1990. La première, en 1991, alors qu'une étudiante en biologie sous-marine glissait par inadvertance dans la piscine. La deuxième mort, en 1999, était plus mystérieuse: un individu s'était introduit de nuit dans le parc et avait été retrouvé le lendemain sans vie dans le bassin de Tilikum.


CNN s'était inspiré de ces accidents pour réaliser le documentaire, retraçant les évènements mais plus généralement en cherchant à montrer l'impact que la captivité peut avoir sur les animaux. De nombreuses pétitions avaient été lancées dans le but de rendre sa liberté à Tilikum. Si Tilikum n'a pu quitter son bassin, SeaWorld avait, après les scandales et sous la pression de l'opinion publique, annoncé en mars 2016 qu'elle n'éléverait plus d'orques en captivité.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter