La Colombie annonce des négociations de paix avec la guérilla de l'ELN

DirectLCI
DIPLOMATIE - Le gouvernement de Colombie et la guérilla de l'ELN ont annoncé lundi 10 ocotbre qu'ils débuteraient le 27 octobre des négociations de paix officielles pour tenter de mettre fin au conflit armé déchirant le pays depuis un demi-siècle.

Un pas vers la paix. Le gouvernement colombien et l'ELN (Armée de libération nationale), le deuxième groupe rebelle du pays après les Farc (Force armées révolutionnaire de Colombie) ont annoncé lundi 10 octobre des négociations de paix qui débuteront le 27 octobre prochain afin de mettre un terme à un conflit débuté au milieu des années 60. Les deux camps s'engagent à tout faire "pour créer un environnement favorable à la paix". Une nouvelle qui intervient huit jours après le rejet inattendu par référendum de l'accord de paix signé le 26 septembre avec la guérilla marxiste des Farc, la plus ancienne et la plus importante du pays.


"Les délégations du gouvernement et l'ELN avons décidé d'installer le 27 octobre à Quito la table publique des négociation", annonce un communiqué lu par les deux parties au siège du ministère vénézuélien des Affaires étrangères, à Caracas. A Bogota, le président colombien Juan Manuel Santos, qui a reçu vendredi le prix Nobel de la paix pour ses efforts en vue de la fin du conflit armé, a aussitôt réagi en affirmant qu'avec ces négociations avec l'Armée de libération nationale (ELN, guévariste), "ce sera une paix complète" en Colombie.

"Annonce de l'installation de la phase publique de négociation entre le gouvernement de la colombie et l'Arméede libération nationale", a tweeté, ce mardi, l'ENL sur son compte officiel. 

"Avec la guérilla de l'ELN, nous cherchons, depuis près de trois ans, une négociation pour mettre fin aussi au conflit avec eux. Et aujourd'hui, nous avons une bonne nouvelle (...) maintenant que nous avançons avec l'ELN (...) Ce sera une paix complète!", a déclaré le chef de l'Etat, dans une allocution  depuis le palais présidentiel Casa de Narino.

L'ELN, l'autre guérilla colombienne

Inspirée par la révolution cubaine et l'arrivée au pouvoir de Fidel Castro et Che Guevara à Cuba en 1959, l'ELN est actuellement la deuxième guérilla du pays. Contrairement aux Farc, qui à leur origine constituent principalement un mouvement de défense des paysans opprimés, les chefs de l'ELN ont pour objectif de prendre le pouvoir et d'établir un régime à l'image de celui de Castro à Cuba. Soutenu par des étudiants, leur mouvement se veut plus intellectuel que celui des Farc, essentiellement porté par la mobilisation paysanne.


Combattue par l'armée colombienne et les forces spéciales américaines, la guérilla a été  sérieusement affaiblie au milieu des années 1970. Cependant, elle avait, jusqu'à l'annonce des futurs négociations,  toujours refusé les pourparlers de paix entamés par les gouvernements colombiens successifs en continuant de perpétrer des attentats sanglants. Le soir des élections régionales et municipales d'octobre 2015, L'ELN tuait douze militaires.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter