La Corée du Nord a tiré deux "projectiles non identifiés"

International

MISSILES - Depuis février, les négociations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont au point mort. Et depuis juillet, Pyongyang a même multiplié des tirs de missiles de courte portée.

La Corée du Nord a tiré mardi deux nouveaux "projectiles", quelques heures après avoir proposé aux Etats-Unis de reprendre fin septembre les négociations sur son programme nucléaire, au point mort depuis février. Les deux "projectiles" ont été lancés mardi à l'aube depuis la province de Pyongan du Sud, dans le centre du pays, en direction de la mer du Japon, a indiqué l'état-major sud-coréen, sans plus de précisions. Le terme "projectile" est habituellement employé par l'armée sud-coréenne pour qualifier des missiles à courte portée nord-coréens.

Ce nouvel essai d'armes est intervenu quelques heures après que le régime nord-coréen ait affirmé être prêt à reprendre les négociations avec Washington. Celles-ci sont au point mort depuis février, quand Donald Trump et Kim Jong Un avaient échoué à trouver un accord sur la dénucléarisation nord-coréenne.

Tirs de missiles courte portée

Après une dangereuse montée des tensions, les deux pays ont entamé un dialogue inédit depuis la rencontre historique de Donald Trump et Kim Jong Un en juin 2018 à Singapour. Mais leur deuxième sommet, en février à Hanoï, s'est soldé par un échec : le président américain a refusé de commencer à lever les sanctions en échange d'un simple début de désarmement nucléaire proposé par le dirigeant nord-coréen. Les négociations sont depuis à l'arrêt, malgré l'annonce d'une relance imminente faite par les deux hommes lors d'un troisième entretien plus improvisé, fin juin à la frontière entre les deux Corées.

Depuis juillet, Pyongyang a au contraire multiplié des tirs de missiles de courte portée, qualifiés de "provocations" par des responsables américains -- même si Donald Trump s'est montré nettement plus conciliant. Et l'ONU a confirmé début septembre que la Corée du Nord poursuivait son programme d'armement nucléaire tout en se soustrayant aux sanctions.

Lire aussi

Les autorités nord-coréennes ont aussi haussé le ton, protestant contre les manœuvres militaires conjointes entre Washington et Séoul qui se sont déroulées en août, et dénonçant la position des Etats-Unis, qui affirment ne vouloir lever des sanctions qu'en échange d'une dénucléarisation définitive.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter