La Corée du Nord menace de couler un porte-avions américain pour "montrer sa force"

International

AMBIANCE - Le ton monte entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. A la veille du 85e anniversaire de l’Armée populaire de Corée, un porte-avions américain va prendre place au large de la péninsule. La Corée du Nord a déjà menacé de le couler à titre "d’exemple pour montrer (sa) force militaire".

Les relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord ne semblent pas en passe de se réchauffer. Dimanche, Pyongyang a menacé de couler le porte-avions à propulsion nucléaire américain Carl Vinson que l’administration Trump a fait envoyer au large des côtes il y a deux semaines. On ne sait toujours pas où se trouve le bâtiment américain, le vice-président Mike Pence se contentant de dire samedi qu'il serait sur zone "d'ici quelques jours".

L'arrivée du Carl Vinson pourrait coïncider avec le 85e anniversaire de la création de l'Armée populaire de Corée (du Nord), mardi. Beaucoup d’observateurs s’attendent à une célébration marquée par une nouvelle démonstration de force de la part de la Corée du Nord et d'un possible sixième essai nucléaire. "Nos forces révolutionnaires sont en ordre de combat pour couler le porte-avions américain à propulsion nucléaire d'une seule frappe", a écrit dimanche le journal du parti unique au pouvoir, Rodong Sinmun. Le journal nord-coréen ajoute que la destruction de ce "gros animal" servirait "d'exemple pour montrer notre force militaire".

Voir aussi

Des contre-torpilleurs japonais aux côtés du porte-avions américains

L’escalade des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord inquiète aussi les voisins du Pacifique. La Corée du Sud va, quant à elle, déployer le système antimissile américain THAAD. Le Japon pourrait aussi s’équiper d’armes de destruction des lanceurs de missiles nord-coréens. En attendant, le Japon a entamé un exercice militaire avec le groupe aéronaval américain. Deux contre-torpilleurs font route vers le Carl Vinson. Aucune information n’a été donnée sur les exercices américano-japonais envisagés ni où ils allaient se dérouler. 

En vidéo

Dans une vidéo de propagande, la Corée du Nord montre des missiles détruisant l'Amérique

Lire aussi

Des sources au fait des manœuvres ont indiqué que les navires japonais et américains pourraient se rendre au moins jusqu'en mer de Chine orientale, ce qui constituerait aussi un moyen d'accroître la pression sur Pékin, dont Donald Trump a salué jeudi les efforts accrus pour contrôler "la menace nord-coréenne".

Lire et commenter