La Corée du Nord va rendre obligatoire le service militaire pour les femmes

La Corée du Nord va rendre obligatoire le service militaire pour les femmes

DirectLCI
ARMÉE POUR TOUS - Selon des sources nord-coréennes anonymes, les femmes de 17 à 20 ans éligibles devront servir l’armée jusqu’à 23 ans. L’objectif: renforcer les forces armées.

La Corée du Nord aurait-elle du mal à renouveler son armée d’au moins un million d’hommes ? Ou s’engage-t-elle dans une nouvelle phase de militarisation ? Selon un article de Daily NK – un  site d'information spécialisé sur la Corée du Nord –, repéré par The Guardian samedi 31 janvier, qui cite des sources anonymes nord-coréennes, le pays le plus fermé au monde va en tout cas rendre obligatoire le service militaire pour les femmes âgées de 17 à 20 ans qui y sont éligibles afin de renforcer ces forces armées.

EN SAVOIR + >> Corée : Nord contre Sud, le match des armées

"L’année dernière, nous avons reçu l’ordre que toutes les femmes diplômées du lycée accomplissent le service militaire obligatoire" détaille une source située dans le Nord de la province de Hamkyung. Pour autant, "contrairement aux hommes, qui doivent servir dix ans, le service obligatoire pour les femmes ne dure que jusqu’à 23 ans", poursuit cette même source. Soit 7 ans de service maximum tout de même.

Compenser le déficit en hommes des troupes

Jusqu’à présent, les femmes nord-coréennes pouvaient servir volontairement l’armée du peuple coréen. Mais la source, citée par Daily NK, stipule que cette mesure a été prise pour compenser le déficit d’hommes au sein des troupes fixes de l’armée la plus importante au monde, en raison du fort taux de mortalité infantile et du faible taux de natalité de la grande famine de 1994-1998.

Des quotas d’admission des jeunes filles au sein des universités ont d’ores-et-déjà été annoncés pour les exemptées du service. Au sein de la population, cette mesure aurait par ailleurs soulevé des inquiétudes puisque les nord-coréennes jouent un rôle prépondérant dans l’économie (de survie) des familles. Et certaines familles feraient déjà des pieds et des mains pour éviter que leurs filles soient enrôlées.


 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter