La fonctionnaire qui avait traité Michelle Obama de "singe à talons" retrouve son poste

La fonctionnaire qui avait traité Michelle Obama de "singe à talons" retrouve son poste

RACISME - En se félicitant, une semaine après l'élection de Donald Trump, de l'arrivée de son épouse Melania à la Maison Blanche, une fonctionnaire avait traité Michelle Obama de "guenon en talons". D'abord évincée, elle a été réintégrée dans ses fonctions.

L'Amérique n'en a visiblement pas fini avec le racisme. Un mois après avoir été évincée de son poste de directrice d'un organisme à but non lucratif dans la ville de Clay (Virginie occidentale) pour avoir traité Michelle Obama de "guenon en talons", Pamela Ramsey Taylor a retrouvé ses fonctions. Sur Facebook, elle s'était félicitée de l'arrivée de Melania Trump, trouvant "tellement rafraîchissant d'avoir une Première dame classe, belle et digne à la Maison Blanche", confiant par ailleurs être "fatiguée" d'y voir l'actuelle Première dame.

Sur le réseau social, la maire de Clay Beverly Whaling avait ensuite approuvé ces propos racistes en commentaire. "Tu as ensoleillé ma journée, Pam" avait-elle répondu sur Facebook.

Même s'ils ont été supprimés depuis, ces posts avaient largement scandalisé les internautes. Une pétition en ligne a d'ailleurs été créée pour les faire démissionner. 

Ces mots et ces actions ne représentent pas les valeurs de la Virginie de l'Ouest- Le parti démocrate de Virginie Occidentale

Pamela Ramsey Taylor, à l'origine du commentaire raciste, avait été licenciée dès lundi 14 novembre, tout en affirmant à la chaîne WSAZ que certaines réactions étaient allées trop loin. Elle et ses enfants auraient reçu des menaces de mort. C'est finalement un ordre de mission qui a indiqué qu'elle reviendrait en poste la veille de Noël.

Pour sa part, Beverly Whaling avait été contrainte de démissionner. Dans un communiqué envoyé au Washington Post , elle avait tenté de se justifier en écrivant que son "commentaire ne se voulait pas raciste". "J'indiquais que ma journée était ensoleillée car il y avait du changement à la Maison Blanche. Je suis sincèrement désolée pour le ressentiment que cela a causé. Ceux qui me connaissent savent que je n'ai rien de raciste", avait-elle poursuivi.

Le Parti démocrate de Virginie Occidentale avait, quant à lui, présenté ses excuses à Michelle Obama. "Ces mots et ces actions ne représentent pas les valeurs de la Virginie de l'Ouest. Nous allons continuer de nous battre pour un Etat qui intègre tout le monde, qui ne divise pas, et pour y créer un territoire où tout le monde se sentirait en sécurité, bienvenu et protégé", avaient écrit les démocrates locaux. 

Lire aussi

    En vidéo

    États-Unis : recrudescence d'incidents racistes depuis l'élection de Donald Trump

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

    Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

    Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

    VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

    Pilule anti-Covid de Merck : "Le médicament final n'est pas produit en France", confirme Pannier-Runacher

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.