La France rayonne et prend la tête des pays influents

International

Toute L'info sur

La présidence Macron

AURA – L’Hexagone prend la tête du classement des pays les plus influents au monde en matière de soft power, autrement dit influence et diplomatie, selon une étude annuelle publiée mardi. Une prise de pouvoir qui s’explique par l’élection à la présidence d’Emmanuel Macron comme par les solides atouts de la France, son rayonnement culturel et diplomatique notamment.

Du déclinisme à l’optimisme, il n’y a parfois qu’un pas. Souvent cataloguée par les institutions internationales ces dernières années comme un pays morose et affaibli, la France semble en train de surfer sur une nouvelle dynamique. Après les lauriers tressés lundi par le FMI au nouveau pouvoir en place à Paris, une étude menée par le Centre de diplomatie de l'Université de Californie et le cabinet de conseil Portland publiée mardi vient de placer l’Hexagone en tête du classement des nations les plus influentes au monde en matière de soft power – capacité d'influence et de persuasion d'un État hors moyens militaires – notamment grâce à l'élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République.

Une prise de leadership qui se fait au détriment des Etats-Unis, premiers l’an dernier et troisièmes cette année, pour qui l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche a manifestement eu l’effet inverse de celle du Français à l’Elysée. Deuxième en 2016, le Royaume-Uni reste quant à lui à sa place. Arrivent ensuite l’Allemagne (4e), le Canada (5e), le Japon (6e), la Suisse (7e), l’Autriche (8e), la Suède (9e) et les Pays-Bas (10e).

Voir aussi

Au-delà de Macron, la France brille par sa diplomatie (et sa gastronomie)

Depuis 2015, l'étude établit son classement en fonction de plusieurs critères, tels que l'opinion internationale d’un pays, la force de son réseau diplomatique, son influence numérique ou encore la perception de l’accueil touristique des étrangers. Des critères qui, pour la plupart, laissent la part belle aux solides atouts dont dispose la France. Les auteurs du rapport louent ainsi la diplomatie française, "l’une des meilleures au monde", ainsi que son appartenance – "à un niveau sans égal" – à des organisations internationales. 

En vidéo

Depuis son élection, le marathon diplomatique d’Emmanuel Macron

Première destination touristique mondiale, avec 82,5 millions de visiteurs l'an dernier, malgré les attentats qui ont fait plus de 230 morts sur son sol depuis 2015, l’Hexagone bénéficie par ailleurs du rayonnement mondial de sa culture, de son mode de vie, de sa gastronomie. Mais, note l’étude, si la France a pu se hisser de la 5e à la première place du classement en un an, cela s'explique en grande partie par le "dynamisme apporté par l'élection d'Emmanuel Macron", plus jeune président de l’Histoire du pays, comme le relèvent encore les auteurs de l’enquête. Ces derniers soulignent que l’arrivée au pouvoir du centriste de 39 ans fait notamment briller la France en termes de politique étrangère et d’aura numérique. 

"L’Europe a repris confiance alors que le soft power asiatique se développe. En parallèle, le désir de Donald Trump de faire passer 'l’Amérique d’abord' continue de miner le soft power américain", commente Joseph Nye, professeur à Harvard et théoricien américain du soft power, cité dans l’étude. La France apparaît clairement comme le fer de lance de ce regain de forme européen. Du déclinisme à l’optimisme, il n’y a parfois qu’un pas. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter