La fumée des incendies en Australie à l'origine de centaines de décès, selon une spécialiste

La fumée des incendies en Australie à l'origine de centaines de décès, selon une spécialiste
International

FEUX - Selon une spécialiste entendue par le gouvernement australien, les feux qui ont ravagé le pays à la fin de l'année ont causé des centaines de décès et des milliers d'hospitalisations.

Alors que les violents incendies survenus en Australie sont désormais terminés, vient le temps de l'enquête visant à éclaircir la catastrophe et indemniser les victimes. Et ces dernières pourraient être bien plus nombreuses qu'on ne le pense. Officiellement, plus de 30 personnes ont péri dans les flammes entre septembre 2019 et février 2020. Or, selon une spécialiste entendue par le gouvernement de Scott Morrison, les feux saisonniers de la fin de l'année ont fait 445 morts et occasionné  3.340 hospitalisations et 1.373 passages aux urgences. 

Dans son expertise, Fay Johnston, professeure associée à l'Institut Menzies pour la recherche médicale de l'Université de Tasmanie, a tenu compte des conséquences de la fumée dégagée par les incendies pour dresser ce lourd bilan. "Nous estimons que les dépenses de santé, liées aux décès prématurés et aux admissions dans les hôpitaux, se sont élevées à 2 milliards de dollars australiens", soit 1,20 milliard d'euros, a-t-elle déclaré. 

80% des Australiens atteints par la fumée

Un montant "près de dix fois plus élevé" que les années précédentes, qui ne tient cependant pas compte du coût des ambulances, de la perte de productivité ou de certaines maladies dont les conséquences sont difficiles à modéliser, comme le diabète. Selon Fay Johnston, 80% des Australiens, environ 20 millions de personnes, ont été atteints par la fumée provenant de ces feux d'une intensité sans précédent dans le pays, qui ont ravagé plus de 10 millions d'hectares de terres.

Toute l'info sur

L'Australie dévorée par les flammes

Et ces incendies ont contraint des milliers de personnes à trouver des refuges de fortune. Aujourd’hui, elles sont nombreuses à vivre toujours dans la précarité, en raison de l'aide financière destinée aux victimes qui a cessé d'affluer lorsque le Covid-19 s'est trouvé au cœur de l'actualité. L'enquête en cours, elle, vient tout juste de débuter et devra rendre ses conclusions avant le 31 août, avant que la prochaine saison des feux ne commence.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent