La justice australienne va examiner l'ultime pourvoi du cardinal George Pell, condamné pour pédocriminalité

La plus haute juridiction australienne a accepté d'examiner le pourvoi formé par le cardinal George Pell.
International

ABUS SEXUELS DANS L'EGLISE - La plus haute cour de justice australienne a accepté d'examiner le pourvoi du cardinal George Pell, condamné pour actes pédocriminels. Il pourra désormais contester sa condamnation.

L'affaire du cardinal George Pell, anciennement l'un des hommes les plus puissants du Vatican rebondit. Condamné pour pédocriminalité, le cardinal avait été débouté en août dernier, par la Cour suprême de l'Etat de Victoria, de l'appel contre sa condamnation en mars à six ans de prison pour l'agression de deux adolescents en 1996 et 1997 dans la cathédrale de Melbourne.

L'ancien secrétaire à l'Economie du Saint-Siège, âgé de 78 ans, en avait alors appelé à la Haute Cour d'Australie, à Canberra, et celle-ci vient d'accepter d'examiner le pourvoi du cardinal. Aucune date n'a été fixée pour l'audience devant les sept magistrats de la haute juridiction mais elle ne devrait pas se tenir avant 2020.

Lire aussi

Deux des magistrats de la Cour suprême de Victoria avaient décrit l'ancien enfant de chœur comme quelqu'un de "très convaincant" qui "n'est clairement pas un menteur, pas un fantaisiste et qui a été témoin de la vérité". Mais le troisième juge avait estimé que le témoignage de la victime comportait des "incohérences" et qu'il existait une "possibilité importante" pour que Mgr Pell n'ait pas commis de crime.

Lire aussi

Dans cette affaire, le cardinal Pell avait été condamné à six ans de prison pour deux agressions. La deuxième victime du prélat est décédée en 2014 d'une overdose, sans jamais avoir fait état de l'agression. Le père de la deuxième victime s'est dit "écœuré" par la décision de la Haute cour, qui a cependant été saluée par l'archevêque de Sydney Anthony Fisher. 

"De nombreuses questions se posent. Et il est normal qu'elles puissent être examinées par notre plus haute juridiction", a-t-il dit dans un communiqué. "Pour le bien de toutes les personnes impliquées dans cette affaire, j'espère que le pourvoi sera examiné le plus tôt possible", poursuit-il. 

Lire aussi

Plus haut représentant de l'Eglise catholique condamné pour viol sur mineur, le cardinal Pell a été reconnu coupable en première instance de cinq chefs d'accusation, notamment d'avoir imposé une fellation en décembre 1996 à un garçon de 13 ans et de s'être masturbé en se frottant contre un autre.

Les faits avaient eu lieu dans la sacristie de la cathédrale St Patrick de Melbourne, dont Mgr Pell était l'archevêque, où les deux victimes s'étaient cachées pour y boire du vin de messe. Deux mois plus tard, Mgr Pell avait poussé un des adolescents contre un mur et lui avait empoigné les parties génitales, selon le récit de ce dernier.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter