"La faute du diable, du blabla pastoral" : le Pape déçoit les victimes de pédophilie dans l'Eglise

"La faute du diable, du blabla pastoral" : le Pape déçoit les victimes de pédophilie dans l'Eglise

JT 20H – A l’issue d’un sommet historique au Vatican, le pape a pris la parole pour dénoncer la pédophilie dans l’Eglise. Un discours qui a déçu les associations de victimes.

Des actes pédophiles guidés par la main de "Satan". Et des victimes comparés à des "êtres humains" soumis "au sacrifice de rites païens". Après quatre jours d'un débat historique sur les affaires de pédophilie au sein de l'Église, le pape François a contrarié les associations de victimes lors de son discours dimanche. "Honnêtement c'est un blabla pastoral, la faute du diable. Ils noient le poisson, ça permet de ne pas aborder directement les problèmes de l'Eglise", a regretté le Suisse Jean-Marie Fürbringer qui s’était rendu au Vatican avec un groupe de victimes. "Il n’y a pas de vraies propositions. Ce ne sont que des paroles ! Qu’il donne des mesures concrètes", a déploré face à la presse Alessandro Battaglia, victime d’un prêtre pédophile. 

Outre ses comparaisons, le pape a appelé à une "lutte à tous les niveaux", promettant de "donner des directives uniformes pour l'Eglise" dans la continuité des normes déjà effectives dans l’Eglise et la société. L’occasion pour lui de rappeler que la pédophilie gangrenait toutes les couches de la société : "Nous sommes, donc, devant un problème universel et transversal qui, malheureusement, existe presque partout". 

Toute l'info sur

LE WE 20H

Lire aussi

Le souverain pontife a également assuré que les prêtres pédophiles seraient à l'avenir systématiquement suspendus et assignés en justice. Des promesses bien incomplètes pour François Devaux, président de l'association La Parole Libérée : "Tant qu’on gardera comme éminents responsables au sein de cette institution des gens qui ont protégé des prédateurs sexuels, elle ne pourra pas retrouver la confiance. Ainsi, tout ce qu’elle pourra dire ne sera pas crédible", a-t-il pointé au micro de TF1. 

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 24/02/2019 présenté par Anne-Claire Coudray sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 24 février 2019 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'OMS conseille aux plus de 60 ans et aux personnes vulnérables de ne pas voyager

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Présidentielle : Eric Zemmour est l'invité du 20h de TF1

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.