La mort d'un hippopotame sauvagement agressé au zoo de San Salvador afflige les internautes

La mort d'un hippopotame sauvagement agressé au zoo de San Salvador afflige les internautes

SALVADOR - Gustavito, un hippopotame de 15 ans, a été passé à tabac dans l'enclos de son zoo dans la capitale salvadorienne. Il a succombé dimanche à ses blessures après cinq jours de souffrances. Les internautes, profondément peinés, expriment leur émotion sur Twitter.

L'attaque semble aussi sauvage que gratuite. Gustavito, un hippopotame de 15 ans a succombé ce dimanche 26 février 2017 à ses blessures après avoir été passé à tabac dans la nuit de mardi à mercredi dans son enclos du parc zoologique national du Salvador, à San Salvador, rapporte ce lundi le site de la chaîne américaine CNN

L'animal a été trouvé couvert "d'hématomes, de lacérations à la tête et au corps et souffrant de crampes et de douleurs abdominales", précise le ministère de la culture  salvadorien dans un communiqué de presse

Un pic à glace a pu être utilisé pour le blesser

L'affaire a pris une tournure telle qu'elle a été confiée à la police. Les premiers éléments montrent que l'agression a été préméditée. Des morceaux de métal et des pierres, qui auraient servi à blesser l'animal, ont été retrouvées sur les lieux. L'hypothèse d'un pic à glace utilisé contre Gustavito est même évoquée par le directeur du zoo. Les auteurs n'ont pas encore pu être identifiés mais une chose est sûre : "ils n'ont pas le moindre respect pour la vie animale", ont regretté les enquêteurs. 

Une autopsie devrait permettre de connaître la cause exacte de la mort du mammifère semi-aquatique. Affligés et peinées, les internautes n'ont pas attendu pour faire part de leur émotion sur les réseaux sociaux.

Sur le même sujet

Lire et commenter