La mort de Rayshard Brooks, abattu par la police d'Atlanta, qualifiée d'homicide par le médecin légiste

La mort de Rayshard Brooks, abattu par la police d'Atlanta, qualifiée d'homicide par le médecin légiste

ENQUÊTE - Selon le médecin légiste, la mort de Rayshard Brooks vendredi 12 juin était un "homicide". L'homme a reçu deux balles dans le dos, selon le rapport du médecin.

Le médecin légiste a rendu son rapport : selon lui, la mort de Rayshard Brooks est un "homicide". D'après le rapport de l'autopsie réalisée ce dimanche, Rayshard Brooks est mort des blessures par balles, et son décès a été répertorié comme un homicide.

Selon un rapport officiel, Rayshard Brooks, 27 ans, s'était endormi dans sa voiture sur l'allée du drive-in d'un restaurant et des employés de l'établissement ont appelé la police parce que son véhicule bloquait les clients. L'homme était en état d'ébriété et a résisté lorsque deux policiers blancs ont voulu l'arrêter, affirme le Bureau d'enquête de l'Etat de Géorgie (GBI).

Lire aussi

Les images de l'incident, rendues publiques dimanche par la police, montrent une lutte entre les agents et le suspect qui réussit à s'emparer du pistolet Taser de l'un des policiers et prend la fuite. Mais alors que le GBI affirme que M. Brooks "s'est retourné et a pointé le Taser vers l'agent qui a utilisé son arme", les images montrent que le suspect a le dos tourné au policier quand il est blessé. Transporté dans un hôpital et opéré, il est mort peu après.

Le policier qui a tiré, Garrett Rolfe, a été renvoyé de la police d'Atlanta et le deuxième agent impliqué affecté à des tâches administratives, a rapporté la chaîne de télévision ABC News. 

Une mort "insensée"

Le procureur du district de Fulton, Paul Howard, a précisé que son bureau déciderait d'ici au mercredi 18 juin des poursuites à engager. Il a indiqué à CNN que Brooks "ne semblait présenter de menace pour personne, et le fait que cela ait dégénéré jusqu'à entraîner sa mort semble tout simplement insensé". Selon Paul Howard, les auteurs pourraient être poursuivis pour meurtre, meurtre concomitant d'un crime ou homicide involontaire. "Il s'agira de savoir si l'agent Rolfe pensait que M. Brooks représentait une menace. (...) Si ce coup de feu a été tiré pour une raison autre que sauver sa vie ou celle d'autrui et se prémunir de blessures, alors ce tir n'était pas justifié."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France impose un test aux voyageurs européens

Procédure de destitution : les étapes qui attendent Donald Trump

La baisse des livraisons de Pfizer est-elle liée à une nouvelle stratégie de vaccination ?

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

"Du jamais vu" : ces produits soldés comme jamais avec la crise du Covid

Lire et commenter