La mort du djihadiste français Fabien Clain officiellement confirmée par la coalition internationale

International

Toute L'info sur

Frappes américaines en Syrie

SYRIE - La coalition anti-Etat islamique (EI), dirigée par les Etats-Unis, a confirmé ce jeudi la mort du djihadiste français Fabien Clain, qui avait revendiqué au nom du groupe extrémiste les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

Cette fois, plus de doute. "Une frappe de la coalition a tué un responsable actif des médias de Daech nommé Abou Anas al Faransi, également connu sous le nom de Fabien Clain, à Baghouz en Syrie", a officiellement tweeté ce jeudi soir la coalition internationale, confirmant ainsi des informations obtenues la semaine dernière par l'AFP auprès de sources concordantes.

En revanche, les circonstances de son décès, et ce qu’il est advenu de son frère cadet Jean-Michel Clain, un temps annoncé comme gravement blessé, demeurent flous. Une certitude : c’est dans le dernier bastion de Daech, Al-Baghouz, un hameau du sud-est de la Syrie, tout près de la frontière irakienne, que les deux hommes ont été localisés et ciblés. Fabien Clain a donc bien perdu la vie le 21 février, lors d’une frappe de la coalition.

Voir aussi

Depuis plusieurs mois, les services de renseignement français estimaient que les deux frères se trouvaient dans cette région, et les considéraient comme leur objectif numéro un, en raison de leurs postes très élevés au sein de l’organisation terroriste. 

En vidéo

Mort du djihadiste Fabien Clain : comment a-t-il été localisé ?

Originaire de Toulouse (sud-ouest de la France) et converti à l'islam dans les années 1990, Fabien Clain, 41 ans, avait été identifié par les enquêteurs français comme celui qui avait enregistré le message audio revendiquant les attentats du 13 novembre 2015, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris. Son frère Jean-Michel, 38 ans, a, lui, été identifié comme le psalmodieur des Anachid - chants religieux - entendus dans l'enregistrement.

Voir aussi

La coalition internationale a aussi indiqué "continuer de prendre Daech pour cible en Syrie tout en l'empêchant de réémerger dans les zones libérées", en soulignant que les djihadistes continuaient "de préparer des attentats dans le monde entier".  De leur côté, les forces arabo-kurdes se préparent à l'assaut final contre les djihadistes défendant leur dernier carré dans l'est de la Syrie, leur commandant ayant affirmé ce jeudi que la victoire serait proclamée bientôt.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter