La mort tragique du petit Kaiser Carlile, 9 ans, bouleverse l'Amérique

International
RECIT - L'histoire du petit Kaiser Carlile, 9 ans, mort tragiquement samedi dernier lors d'un match de baseball de son équipe des Liberal Bee Jays de Kansas City, a bouleversé les Etats-Unis. Famille, fans, joueurs, saluent la personnalité de ce petit garçon passionné, fauché dans de tragiques conditions.

Mort en réalisant son rêve. Famille, joueurs, fans, l'émotion est forte aux Etats-Unis suite à la mort tragique, samedi, de Kaiser Carlile, 9 ans, lors d'un match de baseball de son équipe fétiche : les Liberal Bee Jays de Kansas City.

Le garçon de 9 ans n'était pas qu'un simple fan, souligne la presse américaine  qui s'est emparée de son bouleversant destin. Depuis deux mois et demi, le petit était devenu le "batboy" de l'équipe, un rôle consistant à ramasser les balles, gants et équipements sur le terrain, qui lui permettait de côtoyer de près les joueurs dont il était fan.

Tragédie en pleine compétition

Mais en plein rêve, Kaiser a été victime d'un terrible accident. Samedi, donc, alors que son équipe dispute une rencontre lors du "National Baseball Congress", le garçon se rapproche des joueurs et reçoit un coup de batte involontaire au crâne. L'auteur de la frappe ne l'avait pas vu. Malgré son casque, dont le port est obligatoire, l'enfant est sévèrement touché, probablement à l'arrière de la tête selon les premiers éléments de l'enquête. Il perd connaissance, le sang coule et les joueurs accourent vers lui. L'un d'entre eux, Gavin Wehby, prend Kaiser dans ses bras pour tenter de le réanimer, le rassurer, lui dire de se battre, en attendant les secours. Le garçon de neuf ans, placé en soins intensifs à l'hôpital, succombera finalement à ses blessures le lendemain.

Dès l'annonce de la mort du petit, joueurs et fans de l'équipe ont multiplié les réactions et hommages émouvants. Les initiales du garçon ont été inscrites sur les maillots de l'équipe et des bracelets bleu en son honneur ont été portés par tous. "Il a eu impact positif sur toutes personnes qu'il connaissait, en particulier sur moi", raconte Gavin Wehby. "Kaiser occupera toujours une place spéciale dans mon coeur, je ne me rendrai plus jamais sur un terrain sans penser à lui", a déclaré de son côté son coéquipier, Brady Cox. Kadon Simmons, un autre joueur, souligne quant à lui que le garçon de neuf ans était "le petit frère qu'il n'avait jamais eu".

Un membre à part entière de l'équipe

Une émotion forte, à la hauteur de l'importance qu'avait prise Kaiser dans l'équipe en très peu de temps. Premier à arriver et dernier à partir des entraînements, une valeur très appréciée dans le monde du sport, le garçon, décrit comme une "pile électrique", était un véritable passionné de baseball. Contrairement aux autres "batboys", il faisait les déplacements avec l'équipe, et était très proche des joueurs, n'hésitant pas à leur glisser quelques encouragements après une rencontre ratée.

Après ce drame, la ligue de baseball a décidé d'interdire les "batboys" pour la suite des compétitions au Kansas. La famille de l'enfant, forcément dévastée, reste malgré tout main dans la main avec l'équipe des Liberal Bee Jay pour surmonter cette terrible épreuve. "Il n'y a aucune colère concernant ce qu'il s'est passé", a expliqué son père Chad lundi en conférence de presse. "Je ne veux accuser personne. Nous devons rester positifs. Il s'agit d'un terrible accident, on ne peut rien y faire", a-t-il ajouté avec un calme impressionnant dans de telles circonstances.

Preuve que la famille et le club conservent un lien fort, la petite soeur de Kaiser, Keirsie, s'est chargée de donner le coup d'envoi fictif de la dernière rencontre de l'équipe mercredi. Le sport a donc repris ses droits, mais chez les Bee Jays, rien ne sera plus comme avant.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter