La Nasa lance une sonde pour tenter de percer le mystère des origines du système solaire

DirectLCI
ESPACE - La Nasa lance ce jeudi la sonde Osiris-Rex. Sa mission, inédite pour l'agence spatiale américaine, sera de brièvement toucher un astéroïde pour y prélever des échantillons et les ramener sur Terre. Des prélèvements qui permettront, peut-être, de découvrir comment s'est formé le système solaire.

C'est un vaisseau qui pèse plus de deux tonnes. La sonde Osiris-Rex est lancée ce jeudi depuis la station de l'US Air Force de Cap Canaveral, en Floride. Elle doit atteindre Bennu en 2018, un gros cailloux noir de 492 mètres de diamètre qui tourne autour du soleil en un peu plus d'une année et se rapproche très près de la Terre tous les six ans. 


Une fois dans le voisinage de l'astéroïde, les cinq instruments à bord d'Osiris-Rex doivent permettre de le cartographier en trois dimensions, d'identifier les minéraux et substances chimiques se trouvant à sa surface et de sélectionner un site où prélever des échantillons. 


Après, le plus dur reste à faire. En juillet 2020, la sonde touchera enfin Bennu. Elle devra, en seulement 3 secondes, ramasser des roches et de la poussière à l'aide d'un bras de trois mètres de long. Un peu comme l'avait fait avant elle la mission Rosetta pour la comète Tchouri. 

Nous espérons que ces échantillons contiendront des molécules organiques datant des débuts du système solaireLe responsable scientifique de la mission

"Le principal objectif d'Osirix-Rex est de ramener au moins 60 grammes de matériaux riches en carbone", explique Dante Lauretta, professeur de science planétaire à l'université d'Arizona, le responsable scientifique de cette mission de 800 millions de dollars. "Nous espérons que ces échantillons contiendront des molécules organiques datant des débuts du système solaire, il y a 4,5 milliards d'années, qui pourraient fournir des informations et des indices sur les origines de la vie", dit-il.


Car le but de cette mission inédite est bien de vérifier l'hypothèse selon laquelle ce type d'astéroïde a apporté l'eau et les 

matériaux précurseurs de la vie sur la Terre. Réponse seulement en 2023. Ce n'est qu'en septembre de cette année-là qu'Osiris-Rex se rapprochera de la Terre. La capsule contenant les échantillons de Bennu sera éjectée du vaisseau spatial et devrait se poser en douceur, freinée par des parachutes, dans l'Utah, près de Salt Lake City. La petite sonde, elle, continuera son voyage en orbite autour du soleil.

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter