La photo du jour - Un journaliste espagnol retrouve son fils après 6 mois de captivité en Syrie

La photo du jour - Un journaliste espagnol retrouve son fils après 6 mois de captivité en Syrie

International
DirectLCI
SUR LE VIF - Deux journalistes espagnols libérés après plusieurs mois de détention en Syrie ont été accueillis par leurs proches dimanche à Madrid. Ils avaient été enlevés en septembre 2013 par un groupe armé lié à Al-Qaida. L'émotion des retrouvailles de Javier Espinosa avec son fils a été immortalisée par un photographe de l'AFP.

C'est quoi ? Libéré après avoir passé 6 mois de détention en Syrie, le journaliste Javier Espinosa tombe dans les bras de son fils, qui court vers lui. Le photographe de l'AFP Paco Campos a capté cet instant extraordinaire et l'expression de joie qui envahit le visage du journaliste.

Où ? Sur la base militaire de Torrejon de Ardoz, près de Madrid (Espagne), à la sortie de l'avion qui ramenait Javier Espinosa et le photographe indépendant Ricardo Garcia Vilanova.

Quand ? Les journalistes sont rentrés au pays dimanche 30 mars. Ils avaient été libérés dans la nuit la veille en Syrie et remis aux militaires turcs.

Le contexte. Le 16 septembre 2013, Javier Espinosa, 49 ans, correspondant du journal espagnol El Mundo, et le photographe indépendant Ricardo Garcia Vilanova, 42 ans, avaient été enlevés alors qu'ils tentaient de gagner la Turquie après deux semaines de travail en Syrie. Ils seront retenus prisonniers pendant 194 jours par un groupe armé lié à Al-Qaida, l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), le plus radical des groupes jihadistes en Syrie. Amaigris mais en bonne santé, ils ont regagné l'Espagne, où ils ont été accueillis par leurs proches. Une trentaine de journalistes sont toujours retenus en Syrie, dont 4 Français depuis neuf mois.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter