La production de plastique a légèrement diminué dans le monde pendant la pandémie

La production de plastique a légèrement diminué dans le monde pendant la pandémie

ENVIRONNEMENT- L'association européenne des producteurs de plastique a annoncé une baisse de 0.3% de la production mondiale de plastique en 2020.

367 millions de tonnes de plastiques ont été produites en 2020 contre 368 millions en 2019.  Un tel recul dans la production de ce matériel n'était pas arrivé depuis 1973. 

"Il s'agit de la troisième baisse mondiale depuis l'après-guerre, après celle intervenue en 1973 au moment du premier choc pétrolier, et celle de 2008, lors de la crise financière des subprimes", a indiqué Eric Quenet, directeur général de PlasticsEurope.

Selon cette association, en Europe, où 55 millions de tonnes de plastiques neufs sont sortis des usines l'an passé, le recul de production s'élève à 5,1%. Le phénomène de baisse est encore plus accentué en France, où la production a diminué de 11% en 2020 tandis que sa consommation a chuté de 7,5% sur la même période. 

L'automobile, qui a connu des arrêts de production, a été le secteur le plus affecté, avec une baisse de 18,1% de sa consommation de plastique en Europe, et de 28% en France.

Un ralentissement atténué par une production en hausse en Chine

Le ralentissement, "marqueur significatif de l'impact de la crise du Covid-19 sur l'économie mondiale", a été atténué par la poursuite de la croissance de production de plastiques en Chine (+1% en 2020). Ce pays, qui fabriquait un quart du plastique mondial en 2010, en fournit maintenant un tiers, après un doublement de sa production (117 millions de tonnes en 2020 contre 64 millions de tonnes en 2010).

Depuis quelques années, le pays s'est mis à exporter du PVC pour la construction et d'autres plastiques de base, mais reste importateur de plastiques de spécialité, notamment pour l'industrie automobile.

Lire aussi

L'Europe (27 pays de l'UE, avec le Royaume-Uni, la Norvège et la Suisse), qui produisait 21% du plastique mondial en 2010 (56 millions de tonnes), n'en produit plus que 15% (55 millions de tonnes).

Même si en tonnage, l'Amérique du Nord a augmenté ses volumes sur la décennie (70 millions de tonnes en 2020 contre 53 millions de tonnes en 2010) avec de nouvelles unités de polymères dont la compétitivité repose sur l'exploitation des gaz de schiste, elle parvient seulement à maintenir son rang, avec 19% de la production mondiale en 2020 contre 20% il y a 10 ans.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.