La Russie lève-t-elle les mesures sanitaires en vigueur contre le Covid-19 ?

Les autorités misent beaucoup sur le vaccin pour parvenir à un retour à la normale.

KREMLIN - Selon des informations relayées en ligne, la Russie serait en train de lever les restrictions imposées dans le cadre de l'épidémie. C'est en effet le cas, même si la situation sanitaire demeure préoccupante dans le pays.

Dans le monde, rares sont aujourd'hui les pays qui ne subissent pas l'impact du Covid-19. En Europe, la France, la Grande-Bretagne ou la Belgique sont particulièrement touchés, tandis que les États-Unis demeurent le pays qui enregistre le plus de décès liés au virus. Plus à l'est, peu d'informations nous parviennent de Russie, qui n'a pas non plus été épargné par la crise sanitaire.

Ces derniers jours, des messages se succèdent pourtant sur les réseaux sociaux, mettant en avant le fait que les autorités russes lèvent les mesures de restrictions mises en place pour lutter contre le SARS-CoV-2. "Fin de la coronafolie en Russie ! Toutes les restrictions sont levées", peut-on par exemple lire sur Facebook. Des affirmations qui méritent d'être tempérées. Si le Kremlin a bien décidé d'assouplir les mesures, certaines demeurent toujours en vigueur et l'épidémie est loin d'être terminée.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Un allègement notable

"La situation épidémiologique du pays se stabilise progressivement", s'est félicité en début de semaine le président russe Vladimir Poutine. Il a expliqué que le pays avait enregistré moins de 20.000 nouveaux cas d'infection quotidiens pour la première fois depuis début novembre, ce qui permettait d'entrevoir de nouvelles perspectives et de réduire les mesures restrictives jusqu'alors en vigueur.

"La pandémie est en recul, et dans ces conditions notre devoir est de créer les conditions pour le rétablissement de l'économie", s'est pour sa part réjoui le maire de Moscou, Sergueï Sobianine. De quoi permette aux bars, restaurants et boîtes de nuit de demeurer ouverts après 23 heures, alors qu'ils devaient jusqu'à présent fermer passé cet horaire. Pour les entreprises, il n'est pas ailleurs plus obligatoire d'imposer le télétravail à au moins 30% des personnels, bien que cela demeure recommandé. Autre chiffre encourageant, le fait que "plus de 50% des lits" soient libres dans les unités dédiées au Covid-19 dans la capitale.

Lire aussi

En Russie, les autorités cherchent donc à assouplir les mesures, de manière notamment à faciliter une reprise de l'économie, affectée comme partout ailleurs dans le monde par l'épidémie. La vaccination est au cœur de la stratégie mise en place dans le pays : une vaste campagne est en cours, devant permettre d'éviter le recours à un nouveau confinement. Moscou met en avant l'efficacité de son vaccin Spoutnik V, accueilli avec un certain scepticisme par une partie des pays occidentaux, mais déjà homologué par 13 pays. 

Une situation encore critique

Le recul de l'épidémie annoncé par les autorités russes va permettre à la population de regagner une partie de sa liberté, mais ne signifie pas pour autant que l'épidémie s'est arrêtée. À Moscou par exemple, l'interdiction des manifestations publiques en extérieur est maintenue, et les autorités sanitaires continuent de préconiser le port du masque. Que ce soit dans les transports, dès lors que l'on circule dans des zones bondées, ou bien encore au contact de personnes potentiellement malades. Notons aussi que les frontières extérieures du pays demeurent fermées, et que seuls certaines catégories de voyageurs peuvent être autorisées à pénétrer sur le territoire. 

Malgré le recul du nombre de contaminations, il faut aussi souligner qu'à la mi-janvier, la Russie se trouvait toujours parmi les 5 pays au monde enregistrant le plus de nouveaux cas, avec les Etats-Unis, le Brésil, Le Royaume-Uni et la France. Si l'on s'en tient aux statistiques officielles transmises par les différents États à l'OMS, le nombre de décès en Russie s'établit depuis le début de l'épidémie à 71.054, ce qui le place au 8e rang mondial.

Fin décembre, des responsables ont toutefois indiqué que le nombre de victimes du Covid en Russie était à peu près trois fois supérieur. L’office en charge des statistiques a notamment expliqué que dans le comptage "officiel", seules les personnes ayant subi une autopsie pouvaient être comptabilisées. Les autorités de santé ont reconnu que l'utilisation des standards internationaux pour le recensement des victimes aboutirait à un bilan beaucoup plus lourd. Plaçant le pays au 3e rang mondial en nombre de décès.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

EN DIRECT - Covid-19 : Castex ouvert à "des mesures supplémentaires" face à la situation au Brésil

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

Covid-19 : la pandémie à un point "critique", alerte l'OMS

Lire et commenter