La scientifique britannique recherchée en Grèce retrouvée morte

International

DRAME - Une astrophysicienne britannique, Natalie Christopher, avait disparu il y a 48 h alors qu'elle était partie faire son jogging. Son corps a été retrouvé dans un ravin sur une île grecque. Il devait être transféré jeudi à Athènes en vue d'une autopsie.

Le corps de la scientifique britannique recherchée depuis deux jours en Grèce a été retrouvé dans un ravin de 20 mètres de profondeur sur l'île d'Ikaria en mer Egée, a annoncé mercredi la télévision publique grecque ERT. Les causes de la mort de l'astrophysicienne Natalie Christopher n'ont pas encore été déterminées. Selon la télévision publique, le corps a été retrouvé près du port d'Aghios Kirykos et de l'hôtel où Natalie et son compagnon chypriote de 38 ans étaient descendus pour leurs vacances. 

Un pompier a déclaré aux médias grecs que Natalie Christopher avait été retrouvée écrasée par un rocher au fond du ravin.

Des traces de sang retrouvées dans la chambre d'hôtel

L'astrophysicienne âgée de 35 ans et habitante de Nicosie à Chypre, était arrivée sur l'île grecque samedi dernier avec son compagnon, selon des informations de l'AFP. Lundi 5 août, elle a quitté son hôtel, pour faire un jogging mais elle n'est jamais rentrée. Une opération de recherche de grande ampleur avait été lancée pour retrouver la jeune femme.

Dans le cadre de l'enquête préliminaire, des traces de sang ont été retrouvées dans la chambre d'hôtel du couple, selon une source policière. 

Voir aussi

Selon des médias grecs, la police scientifique s'est rendue sur place pour les examiner tout comme le téléphone du compagnon de la victime. "Nous avons retrouvé des traces de sang à trois endroits différents : sur l'oreiller, le drap et devant un miroir", a déclaré le propriétaire de l'hôtel, interrogé par la chaîne de télévision chypriote Sigmalive. Le compagnon de la victime les aurait expliquées par un saignement du nez de la jeune femme.

Une femme de chambre, également interviewée par Sigmalive et entendue par la police, a rapporté que le couple s'était disputé la veille de la disparition.

Le corps de la scientifique devait être transféré jeudi à Athènes en vue de son autopsie, a-t-on appris de source judiciaire. 

Une biologiste américaine tuée en Crète trois semaines plus tôt

Cette disparition intervient un mois après le meurtre de Suzanne Eaton, une biologiste américaine de 59 ans qui s'était rendue en Crète pour une conférence et faisait son jogging le matin de sa disparition, le 2 juillet.

Son corps a été retrouvé six jours plus tard dans une grotte proche de La Canée, où avait lieu la conférence. La police grecque estime qu'elle a probablement été asphyxiée. Selon certains médias, l'examen du corps a montré que sa bouche et son nez avaient été bouchés. 

Le suspect principal arrêté par la police, un Crétois de 27 ans, aurait voulu abuser sexuellement de la victime. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter