L'Algérie reproche à Manuel Valls une photo avec Bouteflika

L'Algérie reproche à Manuel Valls une photo avec Bouteflika

CHOC DES PHOTOS – Un cliché de Manuel Valls rencontrant, le 10 avril, le président algérien affecte beaucoup les médias locaux, qui regrettent qu'Abdelaziz Bouteflika apparaisse en état de grave faiblesse.

Sur l'image, on voit le président algérien Abdelaziz Bouteflika, l'air hagard, la lèvre pendante, manifestement malade et épuisé. A ses côtés, Manuel Valls, lui, semble tout sourire, au mieux de sa forme. Ce cliché, c'est celui diffusé par le Premier ministre français sur Twitter le 10 avril, au terme d'une visite officielle marquée par le refus de l'Algérie d'accorder des visas à certains médias. Et pour nombre d'Algériens, choqués de l'apparence de leur dirigeant, il n'aurait jamais dû être diffusé.

Les médias locaux ont été les premiers à réagir, dénonçant le caractère dégradant de la photo, comme le rapporte le blog Geopolis  de FranceTVInfo : "Quel est l'Algérien qui accepterait de voir son président (...) montré au monde entier dans un état de santé aussi lamentable, aussi affaibli, aussi diminué, aussi pitoyable (…) ?" reproche ainsi Le Matin d'Algérie, tandis que Liberté Algérie s'interroge de son côté sur "le droit du malade au respect et à sa dignité". El Watan va même plus loin, expliquant que l'image a "plombé le moral national (…) jusque dans les niveaux supérieurs du pouvoir". Une députée a même été plus loin, qualifiant la photo de "crime", d'"agression délibérée" et de "provocation insupportable".

 Certains s'interrogent sur sa capacité à diriger

Âgé de 79 ans, Abdelaziz Bouteflika a subi un AVC en 2013, qui l'a laissé affaibli et l'a contraint à des hospitalisations successives. Depuis, il ne peut plus s'exprimer et se déplacer que difficilement. Ses sorties médiatiques sont de plus en plus rares, à tel point que nombre d'Algériens doutent de sa capacité à diriger le pays.

A LIRE AUSSI
>>
En Algérie, Valls préfère "se tourner vers l'avenir"
>> L'Algérie prive "Le Monde" et "Le Petit journal" de visa, Valls prend position

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.