L'armée israélienne se retire de Gaza

International

CONFLIT – Alors qu'une trêve est entrée en vigueur ce mardi matin entre Israël et le Hamas, tous les soldats de l'armée israélienne se sont retirés de la bande de Gaza.

Un nouveau répit  a débuté ce mardi matin à 7 heures (heure française). Israéliens et Palestiniens se sont mis d'accord lundi soir sur un cessez-le-feu de 72 heures dans la bande de Gaza, avait annoncé lundi soir un responsable égyptien. Une annonce confirmée en parole ce mardi, peu avant 7 heures par un porte-parole de l'armée Israélienne... et en actes dès l'heure annoncée, même si le déroulement de l'opération reste sur un équilibre précaire. L'armée israélienne a annoncé que plus aucun de ses soldats ne se trouve sur le territoire, quelques heures après le début d'un cessez-le-feu de 72 heures.

"Les contacts de l'Egypte avec les différentes parties ont réussi à obtenir une trêve de 72 heures à Gaza à partir de 5h GMT demain (mardi) matin et que le reste des délégations se rende au Caire pour de plus amples négociations", a-t-il dit, alors qu'une délégation palestinienne est au Caire depuis dimanche soir. Israël avait de son côté refusé d'envoyer des représentants en Egypte.

Un cessez-le-feu pour de nouvelles négociations

Le Caire, habituel médiateur des conflits entre Israël et le mouvement palestinien Hamas qui contrôle la bande de Gaza, avait invité la semaine dernière Israéliens et Palestiniens à envoyer des délégations pour des négociations en vue d'une trêve. Seule la délégation palestinienne, composée notamment de responsables du Hamas et de l'Autorité palestinienne que dirige Mahmoud Abbas, était au Caire depuis dimanche soir. Les Israéliens avaient eux refusé de se rendre au Caire, accusant notamment le Hamas d'avoir fait éclater vendredi une précédente trêve acceptée par les deux parties.

Une trêve avait déjà été conclue lundi avant de finalement échouer . Quelques minutes après son entrée en vigueur, une fillette de huit ans avait été tuée et une trentaine de personnes blessées à Shati, dans l'ouest de la ville de Gaza, selon les secours palestiniens. Dans l'après-midi, un Palestinien avait tué un juif orthodoxe à Jérusalem-Ouest à l'aide d'une pelleteuse.

> A LIRE AUSSI <

"Carnage", "massacre à Gaza" : la France change de ton face à Israël

Gaza : Israël peut-il être jugé pour crime de guerre ?

Lire et commenter