L'assassinat d'un jeune berger tunisien revendiqué par un groupe djihadiste proche de Daech

L'assassinat d'un jeune berger tunisien revendiqué par un groupe djihadiste proche de Daech

International
DirectLCI
TUNISIE – L'assassinat barbare d'un jeune berger, qui a suscité émotion et colère en Tunisie, a été revendiqué par un groupe djihadiste qui se réclame de l'organisation Etat Islamique. Cinq personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur cet acte terroriste.

Dix jours après la mort d'un jeune berger, décapité dans la montagne de la région de Sidi Bouzid, un groupe djihadiste a revendiqué cet assassinat dans une vidéo. Le groupe affirme avoir tué Mabrouk Soltani, 16 ans, au nom de l'organisation Etat Islamique. La vidéo n'a pas pu être authentifiée mais les premiers éléments recueillis sur cette exécution ne laissaient peu de doute sur ses auteurs. L’origine terroriste de cet acte abjecte semble donc se confirmer.

La vidéo, qui montre le berger en présence, semble-t-il, de ses bourreaux, commence par un message écrit sur "la vérité de l'apostat Mabrouk le berger" qui, selon le texte, fournissait à l'armée tunisienne des informations sur "les soldats de l'Etat islamique". Puis le texte ajoute : "c'est le destin de tous ceux qui sont dans les rangs des tyrans de la Tunisie contre Jund al-Khilafa (les soldats du califat, en arabe)". C'est un groupe du même nom qui avait revendiqué le 24 septembre 2014 l'assassinat par décapitation du guide français de haute montagne Hervé Gourdel en Algérie, cette fois.

Cinq personnes arrêtées

La décapitation de cet adolescent, le 13 novembre, a suscité émoi et colère en Tunisie. Ses assassins avaient ordonné à un proche de la victime, Chokri, 14 ans, témoin de la scène, de ramener la tête enveloppée dans du plastique à sa famille. Selon les autorités tunisiennes, Mabrouk Soltani a été assassiné par des djihadistes armés alors qu'il faisait paître ses moutons sur le mont Mghila. Les autorités ont par ailleurs annoncé dimanche l'arrestation de cinq personnes en lien avec l’assassinat de Mabrouk Soltani, rapporte le journal local La Presse .

EN SAVOIR + >> Tunisie : émotion après la décapitation d'un jeune berger par des djihadistes

Ce tragique événement a suscité la colère des proches de la victime qui ont affirmé avoir attendu toute une nuit l'arrivée des forces de sécurité. Plus largement, l'assassinat de ce jeune berger – le deuxième en un mois dans le pays -, a été perpétré dans une région qui, près de cinq ans après avoir été le point de départ du "Printemps arabe", dénonce toujours le chômage et la misère qui y règne.

A LIRE AUSSI
>>  Notre dossier complet consacré aux attentats de Paris
>>
Prix Nobel de la paix 2015 : la Tunisie honorée

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter