Le "balconing", jeu meurtrier de l'été, fait une nouvelle victime en Espagne

International
JEUX INTERDITS - Fête, alcool, adrénaline et inconscience. C'est le dangereux coktail du "balconing", cette pratique à haut risque qui fait des ravages chez les jeunes touristes aux Baléares. Elle a tué ce week-end un Danois de 20 ans sur l'île de Majorque, et blessé deux autres jeunes.

Cap ou pas cap ? Chaque été en Espagne, des jeunes touristes s'adonnent à une pratique ultra-dangereuse : s'amuser à se faire peur en sautant dans la piscine depuis le balcon de leur chambre d'hôtel (une variante consiste à s'élancer au-dessus du vide de balcon en balcon). Ce "sport" à sensations fortes, qui fait des ravages sur la Costa Brava et dans l'archipel des Baléares, à Majorque ou Ibiza, porte même un nom : le "balconing". Un néologisme popularisé depuis sa médiatisation en 2010, lorsqu'une série d'accidents avaient endeuillé l'été, et qui vient de faire de nouvelles victimes.

300 euros d'amende

El Pais rapporte mardi qu'un Danois de 20 ans est mort dimanche au petit matin à Majorque, après une mauvaise chute depuis le quatrième étage de son hôtel. Selon le quotidien espagnol, deux autres jeunes ont été blessés ce week-end aux Baléares en ratant leur saut, l'un également à Majorque et l'autre à Ibiza.

El Pais rappelle que les autorités ont depuis plusieurs années pris des mesures pour tenter d'enrayer ce phénomène, qui touche particulièrement les jeunes britanniques et allemands, friands des soirées déjantées dans les gigantesques complexes hôteliers des plages espagnoles. Les cascadeurs avinés pris en flagrant délit de voltige risquent ainsi 300 euros. Insuffisant pour dissuader les têtes brûlées, aux regards du nombre de vidéos de ces "exploits" mis en ligne sur Youtube, et du nombre de victimes dans la rubrique faits divers.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter