Le blogueur saoudien Raef Badawi pourrait être gracié

Le blogueur saoudien Raef Badawi pourrait être gracié

DirectLCI
ARABIE SAOUDITE- Le blogueur saoudien Raef Badawi condamné en 2014 à dix ans de prison et 1000 coups de fouet pourrait être gracié. Ce qui ferait suite à la suspension de sa sentence, comme l'a déclaré un ministre suisse au quotidien suisse La Liberté, ce samedi.

Le blogueur saoudien Raef Badawi condamné fin 2014 à 1000 coups de fouet et dix ans de prison pourrait être gracié. Une "procédure de grâce" est en cours auprès du roi d'Arabie Saoudite, a indiqué samedi 28 novembre le secrétaire d'Etat suisse aux Affaires Etrangères Yves Rossier. "J'ai été informé que la sentence a été suspendue", déclare t-il dans l'édition de samedi du quotidien de Fribourg, La Liberté , précisant avoir évoqué cette affaire lors de sa visite officielle à Ryad cette semaine.

50 coups de fouet reçus en janvier

Raef Badawi, âgé de 31 ans, avait été arrêté puis condamné en vertu d'une loi sur la cybercriminalité. Condamné officiellement pour "insultes" envers l'islam et pour avoir désobéi à son père, lui-même opposant au régime saoudien, il avait reçu ses 50 premiers coups de fouets en janvier. Cette punition avait été suspendue pour raisons de santé et après une vague de protestations principalement en Europe et aux Etats-Unis.

Le blogueur emprisonné depuis 2012 a obtenu le 29 octobre dernier le prestigieux prix Sakharov pour la liberté de l'esprit décerné par le Parlement européen, qui a alors appelé à sa libération "immédiate". Le président du Parlement européen, Martin Schulz avait alors salué le courage de Raef Badawi qui "s'est battu pour la liberté de tous les Saoudiens". Le 7 mai 2012, le blogueur avait notamment proclamé une "journée du libéralisme" via son site, invitant les internautes à lutter contre l'emprise des religieux sur la vie publique.

EN SAVOIR +
>>
Qui est Raif Badawi, le blogueur saoudien condamné à 1000 coups de fouet ? >> "Je ne perds pas espoir", confiait en janvier la femme de Raif Badawi
>> Blogueur condamné au fouet en Arabie Saoudite : des avocats veulent être flagellés à sa place

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter