Le cacique Raoni, figure de la cause indigène au Brésil, hospitalisé

Le cacique Raoni, figure de la cause indigène au Brésil, hospitalisé
International

AMAZONIE - Le célèbre chef kayapo Raoni Metuktire, porte-parole de la lutte pour les droits des populations indigènes en Amérique du Sud, a été hospitalisé à plus de 90 ans. Il n'est pas malade du Covid-19.

Inquiétude pour une figure emblématique de la cause indigène au Brésil. Le cacique Raoni Metuktire a été hospitalisé jeudi à plus de 90 ans pour un affaiblissement général, a annoncé samedi à l'AFP l’ONG française Planète Amazone. "Je vous confirme l’hospitalisation du cacique Raoni", a déclaré le président de l'ONG Gert-Peter Bruch.  "Je vous confirme aussi qu’il n'a pas le Covid", a-t-il ajouté. En raison de l'aggravation rapide de son état de santé, Raoni a changé d'établissement samedi, en étant transféré par avion vers un hôpital mieux équipé.

Le cacique "a commencé à être malade il y a 15 jours, avec de la fièvre, des diarrhées et des vomissements" et était déshydraté. Alors que beaucoup d'indigènes ont été contaminés par le Covid-19 qui balaie le Brésil, "on a pensé au coronavirus", a ajouté le président de l'ONG qui a organisé des levées de fonds pour le peuple Kayapo du cacique. Mais "il a fait un test Covid négatif", a ajouté M. Bruch. 

Très affecté par le décès de sa femme

Le vieux chef, connu dans le monde entier pour sa lutte infatigable pour les droits des peuples indigènes, a été évacué par avion jeudi de son village de Metuktire vers l’hôpital de Colider, une localité du Mato Grosso, dans le centre-ouest du Brésil. Le cacique au célèbre plateau labial "s'alimente normalement et a besoin de beaucoup de repos", selon M. Bruch.

Le chef Raoni a apparemment été très affecté par le décès de sa femme Bekwyjka le 23 juin, d'une attaque cérébrale. Bekwyjka était son épouse depuis plus de 60 ans.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent