Le Canada en discussion avec le Pakistan pour proposer l'asile à la chrétienne Asia Bibi

International
DirectLCI
RELIGION - Le sort d'Asia Bibi, chrétienne pakistanaise tout juste libérée après 8 ans de prison pour blasphème, continue d'émouvoir à l'international. Alors que la vie de la jeune femme est menacée dans son pays, Justin Trudeau a officiellement annoncé qu'il lui offrait l'asile canadien.

Asia Bibi, chrétienne condamnée pour blasphème après avoir bu l'eau d'un puits réservé aux musulmans, a été libérée le 6 novembre, après 8 ans derrière les barreaux. Depuis, les autorités pakistanaises et les chefs d’états internationaux laissent planer le doute quant à sa prise en charge. Menacée de mort par des extrémistes islamistes au Pakistan, cette mère d'une cinquantaine d'années devrait normalement être accueillie dans un autre pays. Plusieurs représentants politiques français et étrangers ont proposé de lui offrir l’asile. Les discussions sont donc en cours dans les hautes sphères, mais les déclarations au sujet d’Asia Bibi sont très prudentes.

La Grande-Bretagne n'a pas proposé l'asile

Lorsque le mari d’Asia Bibi a demandé l’asile pour leur famille, il s’est adressé en premier lieu aux Etats-Unis, à la Grande-Bretagne et au Canada. Notamment pour leurs grandes communautés de chrétiens d’orient. Cependant, il semblerait que le gouvernement de Theresa May soit plus réticente à l’idée que prévu. Wilson Chowdhry, de l'Association chrétienne pakistanaise britannique, a déclaré au Telegraph que “la Grande-Bretagne est préoccupée par les troubles potentiels dans le pays, les attaques contre les ambassades et les civils”.


Ce militant très investi dans la cause Asia Bibi, reconnaît au nom de l'association que la Grande-Bretagne “a joué un rôle important dans les négociations diplomatiques”, mais trouve décevant qu’elle n'ait “toujours pas proposé l'asile, alors que plusieurs pays se sont maintenant manifestés.” Selon lui, il est désormais certain que la famille chrétienne ne viendra pas.

Le Canada se porte volontaire

Le Canada en revanche, est "en discussions" avec les autorités Pakistanaises pour l’éventuel accueil d’Asia Bibi, a déclaré Justin Trudeau à l’AFP ce lundi 12 novembre. "On est en discussions avec le gouvernement du Pakistan, je ne veux pas me prononcer plus là-dessus parce que c'est très délicat, mais comme vous savez très bien, le Canada est un pays qui accueille", a déclaré le Premier ministre canadien dans un entretien, alors qu’il est présent à Paris à l'occasion des commémorations du centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale. "Il y a un contexte intérieur délicat que nous respectons", a-t-il conclu dans cet entretien à l'ambassade canadienne en France.

Wilson Chowdhry a également confirmé qu'un plan pour qu'Asia Bibi quitte le pays était en cours d'élaboration, mais qu'aucun de ses partisans ne donnerait de détails tant qu'elle ne serait pas sortie avec sa famille. Pour l'heure, les autorités Pakistanaises sont tenues "d'assurer sa protection".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter