Le "clown d’Alep" est mort dans un bombardement

Le "clown d’Alep" est mort dans un bombardement
International
GUERRE – Il était l’un des symboles de l’horreur que vivent les habitants de la zone rebelle d’Alep, assiégée par les hommes du régime syrien. Le "clown d’Alep" a été tué en début de semaine par un bombardement russe ou syrien.

Son but était de faire rire les enfants, pour qu’ils oublient la guerre l’espace d’un instant. Anas al-Basha, bénévole de 24 ans surnommé "le clown d’Alep", a été tué par un bombardement des forces russes ou du régime syrien, rapporte l’agence de presse AP. Il se trouvait dans le quartier rebelle de Mashad, dans la zone assiégée d’Alep-est.


Dans son déguisement coloré, Ans al-Basha dirigeait l’association Space for hope, qui soutient douze écoles et quatre centres psychosociaux, décrit AP. Avec ses 34 collaborateurs, il venait en aide à 365 enfants dont l’un ou les deux parents sont morts. 


L’association Children of Syria lui a rendu hommage dans un communiqué publié sur Facebook. "C’était un clown… avec lui, les enfants souriaient et blaguaient", rappelle-t-elle. 

Lire aussi

Alors que ses parents ont choisi de quitter la ville avant le début du siège de la partie rebelle de la ville, lui avait choisi de rester. À ses côtés lors du bombardement, sa femme a, elle, survécu, mais reste piégée à Alep-est. Ils s’étaient mariés il y a deux mois.

Lire aussi

En vidéo

JT 20H - "Sauvez-nous !" : à Alep, Bana, 7 ans, raconte ce qu'est vraiment la guerre

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le drame d'Alep

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter