Le compte Twitter de "l'homme le plus détesté des Etats-Unis" piraté

International

ETATS-UNIS – "L'homme le plus détesté des Etats-Unis", le directeur démissionnaire du groupe pharmaceutique Turing, Martin Shkreli, a été victime d'un hacker qui a piraté son compte Twitter.

Les déboires continuent pour "l'homme le plus détesté des Etats-Unis". Après avoir été arrêté et inculpé la semaine dernière à New York, notamment pour des malversations financières, Martin Shkreli s'est fait hacker. C'est le compte Twitter du patron démissionnaire du groupe pharmaceutique Turing - qui a fait scandale en augmentant en quelques heures le prix d'un médicament notamment utilisé par les malades du Sida de 13,50 à 750 dollars - qui a été visé.

Un compte dont Martin Shkreli s'est abondamment servi ces derniers jours pour clamer son innocence dans le dossier qui le concerne. Mais dans sept tweets publiés dimanche, le hacker se moque de lui, reprenant différents thèmes par lesquels le provocateur homme d'affaires s'est fait remarquer ces dernières semaines. Concernant l’arrestation de Martin Shkreli, le hacker a ainsi posté : "Tout le monde veut de l'argent facile. Décidé à donner des centaines de milliers (de dollars) à des œuvres de charités avant d'aller en prison..."

"Je suis tellement moche... Je dois utiliser Okcupid"

Autre déclaration faussement mise dans la bouche de Martin Shkreli : "Je suis tellement moche... Je dois utiliser Okcupid (un site de rencontres, ndlr)". Un tweet qui fait allusion, cette fois, aux vidéos postées par l'homme d'affaires sur la plateforme Youtube, où il apparaît en train de se moquer de femmes sur le site américain OK Cupid.

Mais le hacker ne s'est pas arrêté là, attaquant également l'achat retentissant, il y a quelques jours, du mystérieux album du célèbre groupe de rap américain Wu Tang Clan. Un opus tiré à un seul exemplaire acquis par Martin Shkreli 2 millions de dollars, qu'il s'est engagé à ne pas rendre public durant les 88 prochaines années. "Donne album du WuTang. RT pour une chance de le gagner", pouvait-on encore lire lundi sur le compte Twitter du patron pharmaceutique, non sans ironie.

EN SAVOIR + >> L’homme qui avait augmenté un médicament de 5000% a été inculpé pour fraude

Si l'affaire de la flambée du prix du Daraprim, ce médicament utilisé contre le paludisme et des co-infections du sida, a braqué les projecteurs sur Martin Shkreli, l’entrepreneur et financier est accusé d'avoir trompé les investisseurs des deux fonds alternatifs (hedge funds) dont il était le gérant avant de fonder Turing Pharmaceuticals, MSMB Capital Management et MSMB Healthcare Management. Il est également soupçonné d'avoir contraint le laboratoire pharmaceutique qu'il avait créé, Retrophin, à transférer des titres de la société à ces fonds sans contrepartie financière. Au total, Retrophin et ses actionnaires auraient perdu plus de 11 millions de dollars dans l'affaire.

A LIRE AUSSI
>>
Le Wu-Tang Clan, de l'art en disque
>>
Il rachète un labo et augmente de 5000% le prix d'un médicament pour les malades du cancer et du sida

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter