Le djihadiste français Maxime Hauchard, bourreau de Daech, est mort

DirectLCI
TERRORISME - Le djihadiste français Maxime Hauchard, qui était devenu l'un des bourreaux de Daech, est mort, ont annoncé des sources proches de l'enquête à l'AFP ce jeudi.

Les circonstances et la date de son décès ne sont pas connues, mais des sources proches de l'enquête ont affirmé à l'AFP ce jeudi que le djihadiste normand Maxime Hauchaud était décédé. Il était visé par un mandat d'arrêt international émis par la France et avait été placé en septembre 2015 par les Etats-Unis sur la liste noire des "combattants terroristes étrangers".  


Connu sous l'alias de Abou Abdallah, Maxime Hauchard était l'un des membres francophones les plus importants de l'organisation Etat islamique. Il apparaissait notamment sur la vidéo de l'exécution de l'humanitaire américain Peter Kassig en 2014. Pour cela, il était donc sous le coup d'une enquête en France pour assassinat en bande organisée dans le cadre d'une entreprise terroriste. 

En vidéo

ENQUETE- Que faire des djihadistes français condamnés à mort en Syrie ou en Irak ?

Originaire de Normandie, Maxime Hauchard s'était converti à l'islam en 2009 avant de se radicaliser. Il avait rejoint la Syrie via la Turquie le 17 août 2013. Auparavant, il avait effectué plusieurs séjours en Mauritanie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter