Le fait divers du jour : à 18 ans, elle épouse un chien pour s'exorciser

FAIT DIVERS - Mangli, une Indienne de 18 ans, a épousé le week-end dernier un chien errant. Objectif, faire fuir le mal qui la possédait.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

"On a dépensé autant que pour un mariage classique", assure Seems Devi. Pourtant, la cérémonie à laquelle a eu droit sa fille Mangli le 30 août dernier est tout sauf banale. La jeune fille de 18 ans, résidant à dans l'Etat du Jharkhand en Inde, a en effet épousé... un chien errant. Objectif, faire fuir le mauvais sort dont Mangli souffrait, selon un gourou local.

"Nous croyons vraiment à ce rituel", a confié Sri Amnmunda, le père de la mariée au Daily Mail. Celui-ci s'est donc chargé de trouver l'heureux élu : Sheru, un chien dont la vie a changé en quelques instants. Entre le maquillage traditionnel et le collier de fleurs, la bête avait en effet fier allure à coté de l'heureuse élue.

"J'attends le prince charmant"

Rien de surprenant dans l'Etat du Jharkand, où ce type de cérémonie n'est pas rare. "Mes voisins m'ont assuré que plusieurs filles ont suivi ce rituel qui l'ont permis de faire fuir le mauvais œil et de vivre heureuse", a assuré Mangli. Et sa mère de préciser : "Si ce n'est le fait que le marié est un chien, nous avons suivi toutes les consignes. Nous respectons Sheru comme un marié classique."

Inutile pour Mangli de partir en voyage de noces : pour que le mauvais sort disparaisse, celle-ci doit "seulement" s'occuper de Sheru quelques mois. "Un jour, j'épouserai un homme. C'est le rêve de chaque fille de rencontrer le prince charmant. J'attends le mien."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : des exigences de test renforcées pour entrer aux États-Unis à partir de la semaine prochaine

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Présidentielle : "Eric Zemmour n'a pas la capacité d'aller au second tour", assure Marine Le Pen

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.