Le fait divers du jour : aux funérailles, le cheval qui tirait le cercueil fauché par une voiture

Le fait divers du jour : aux funérailles, le cheval qui tirait le cercueil fauché par une voiture
International

ROYAUME-UNI - Au Pays de Galles, un cortège funéraire emmenait le cercueil d’une vieille dame au crématorium lorsqu’il a été violemment percuté par une voiture. L'un des deux chevaux qui tiraient le cercueil, n’a pas survécu à ses blessures.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour…

Le scénario, préparé par la défunte deux ans avant sa mort, ne s’est pas passé comme prévu. Mardi, alors qu’un cortège funéraire se dirige vers le crématorium de Bridgend, au Pays de Galles, un automobiliste vient le percuter de plein fouet alors qu’il tente un dépassement. Le cercueil de la défunte, âgée de 74 ans, se trouve sur une charrette en verre tirée par des chevaux Frison. Will, l’un des deux animaux, est violemment percuté. Le conducteur de 58 ans qui guidait les chevaux est quant à lui éjecté de son siège tant l’impact est violent. Le premier réflexe de Mark Evans est de s’occuper de ses bêtes. Mais Will va très mal. Le cheval est beaucoup trop blessé pour se relever et devra être, quelques instants plus tard, euthanasié.

Soutien pour Will sur Twitter

Après le drame, Helen Evans, sa femme avec qui il dirige la société, s’est confiée au Daily Mail : "Nous sommes dévastés. Will et Tom étaient un duo. Will était un réel gentleman, tous deux travaillaient ensemble depuis 12 ans. Ce cheval avait une valeur inestimable pour nous. Tout le monde le connaissait". Sa douleur s'est même propagée  sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, le hashtag #justiceforwill a fleuri  et des milliers de messages ont été postés en hommage à l’animal tué.

La famille de la défunte a, de son côté, fait part de sa stupeur face à ce choc : "Même si elle était déjà morte, le premier réflexe a été de se diriger vers son cercueil pour voir si elle allait bien (sic)", raconte ainsi la petite-fille de la défunte. "Des funérailles ne sont jamais joyeuses, mais ma grand-mère voulait que ses derniers instants avec nous soient les plus beaux." Finalement, la cérémonie a été reportée à vendredi dernier. Elle s’est, cette fois, déroulée sans drame.

LE FAIT DIVERS D'HIER
>>
Blessée, elle nage pendant deux heures dans une eau infestée de requins

ENVIE D'UNE BONNE NOUVELLE ?
>>
L'émouvante vidéo d'un vétérinaire berçant le chiot effrayé qu'il vient d'opérer  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent