Le fait divers du jour : dix ans de prison pour un admirateur d'Hitler

Le fait divers du jour : dix ans de prison pour un admirateur d'Hitler

DirectLCI
GRANDE-BRETAGNE – Ian Forman, un "fan" d'Adolf Hitler, a écopé de dix ans de prison pour avoir planifié une série d'attentats contre des mosquées de Liverpool.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Ses amis le surnommaient "Adolf". Sauf que l'étrange passion de Ian Forman pour Hitler n'était pas qu'une lubie. Cet Anglais de 42 ans a été condamné jeudi par la justice britannique à dix ans de prison pour avoir préparé des attentats contre des mosquées, relate le Daily Mail.

En apparence, l'homme menait une vie tranquille à Oxton, près de Liverpool : une femme, des amis, un emploi stable. Sauf que dans son placard, l'homme rangeait un uniforme nazi, ne pensait qu'au dictateur allemand et nourrissait une "haine profonde" contre les musulmans. Il avait d'ailleurs tout simplement décidé de les exterminer. Pour ce faire, Ian Forman avait appris sur Internet à fabriquer des bombes artisanales, lesquelles ont été retrouvées par des policiers dans sa chambre lors d'une perquisition.

Anders Breivik, son héros

Il avait ensuite dressé une liste de mosquées non loin de chez lui et, casquette SS vissée sur la tête, s'était vanté sur les réseaux sociaux de vouloir "illuminer le ciel" en y mettant le feu. Sur Facebook, il qualifiait Anders Breivik, le tueur de masse norvégien, de "héros", expliquait être parti faire un pèlerinage en Allemagne en hommage à Hitler, et postait régulièrement sur YouTube, outre ses diatribes racistes visant "la sale cible", des vidéos à la gloire du Führer. Une "discrétion" qui finira par alerter son entourage et plus particulièrement ses collègues. Ces derniers ont en effet appelé les forces de l'ordre lorsqu'ils ont découvert que le fanatique faisait des recherches sur des produits chimiques dangereux et des explosifs.

Durant le procès, même son propre avocat l'a décrit comme un homme "pathétique". Seule sa femme a promis de le soutenir durant ses dix années d'emprisonnement.

Plus d'articles