Le fait divers du jour : elle se déguise en homme pour pouvoir coucher avec une amie

Le fait divers du jour : elle se déguise en homme pour pouvoir coucher avec une amie
International

FAUX ET USAGE DE FAUX - Une jeune femme de 25 ans a été reconnue coupable d’agression sexuelle à Chester, en Angleterre. Elle se déguisait en homme et s’équipait d’un faux pénis pour pouvoir coucher avec une amie, qui pensait avoir affaire à un "latino philippin".

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour…

Elles étaient proches... jusqu'à l'être trop. Gayle Newland, 25 ans, a été reconnue coupable d’agression sexuelle envers son amie Beth* à la cour de Chester Crown en Angleterre. L’histoire commence en 2011, quand un certain Kay Fortune entre en contact avec Beth via un site de rencontres. La jeune femme, qui pense parler à un homme latino philippin, se laisse séduire. En parallèle, elle rencontre Gayle Newland lors d'une soirée avec qui elle se lie d'amitié. Beth ne sait pas que l'homme avec qui elle communique sur Internet et Gayle, sa nouvelle amie, sont une seule et même personne. Après des mois d’échanges en ligne et d’appels téléphoniques, pendant lesquels Gayle prendra une voix d’homme et repoussera l'échéance du rendez-vous, la rencontre est fixée. 

Pour s’assurer de ne pas être démasquée, Gayle alias Kye raconte à la jeune femme de 25 ans "qu’il a été victime d’un accident de voiture et d’un cancer du cerveau par le passé, ce qui a sérieusement endommagé son corps dont il a honte". Il exige donc que le 'rendez-vous sexe', se passe à condition que Beth bande ses yeux", explique le Guardian . Elle accepte, "pensant avoir affaire à un homme", confie la jeune femme interrogée au tribunal, avant d'ajouter : "Tant que je n'avais pas les yeux bandés, il restait caché dans la salle de bains."

Tentant une fellation, elle tombe des nues

Sur une période de deux ans et demi, le duo va avoir une dizaine de rapports sexuels, toujours à condition que la victime se bande les yeux. Kye s’équipera à chaque fois d’un faux pénis attaché à sa taille. Ne soupçonnant rien, la jeune femme voit régulièrement son amie Gayle Fortune, qui est en réalité "l’homme" avec qui elle couche. Jusqu’au 30 juin 2013, jour où elle découvre la supercherie. Alors qu’elle tente une fellation à Kye, elle s’aperçoit qu’il n’a pas de testicules. D’un geste sec, elle arrache le masque de sommeil qui cachait ses yeux et tombe des nues.

En face d’elle, Kye est en réalité sa propre amie, portant un "faux sexe attaché à la taille, un bonnet de laine recouvrant ses cheveux et un bandage cachant sa poitrine le tout recouvert d’un maillot de bain." La plaignante prendra la fuite avant d’envoyer un message enflammé à "sa copine", la qualifiant de folle et de personne fausse. Perdue, Gayle tentera par la suite de se jeter d’un pont, mais elle survivra. 

Devant la cour, elle a confié en sanglotant n’avoir jamais assumé son homosexualité, et avoir tout tenté pour se rapprocher de son amie qu’elle aimait par-dessus tout en secret. L’accusée fera plusieurs pauses pendant ses déclarations, ne pouvant respirer tant elle sanglotait. Le verdict est attendu en novembre. Gayle alias Kye a perdu son amie et risque à présent de perdre sa liberté.

*le prénom a été changé.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Elle brûle le pénis de son compagnon infidèle avec un fer à lisser

ENVIE D'ONDES POSITIVES ? >> Un milliardaire donne 12 millions de dollars à des profs qu'il juge sous-payés
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent