Le fait divers du jour : elle tue son voisin parce qu'elle le soupçonne d'être pédophile

Le fait divers du jour : elle tue son voisin parce qu'elle le soupçonne d'être pédophile
International

ANGLETERRE - Sarah Sands, une maman de cinq enfants âgée de 32 ans, est jugée par le tribunal de Londres pour avoir poignardé à mort un homme de 77 ans. Il était accusé de pédophilie sur trois garçons de son quartier.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour…

Elle s’était rendue d’elle-même au commissariat, et a expliqué aux policiers : "Je m’en suis occupée, je l’ai poignardé". Sarah Sands, 32 ans, comparaît actuellement pour homicide involontaire devant le tribunal de Londres en Angleterre pour avoir poignardé à mort Michael Pleasted le 28 novembre 2014. Cet été, elle avait été disculpée d'assassinat. L’homme de 77 ans était soupçonné d’avoir agressé sexuellement trois garçons de moins de 13 ans du quartier, et devait passer devant le tribunal en juillet. Cette mère de cinq enfants qui va être condamnée à de la prison, avait agi après un accès de colère, alors qu’elle s’était rendue chez son voisin dans le but d’obtenir des explications.

Un lourd passé d’agresseur sexuel

Dans le box des accusés, en sanglot, elle a déclaré : "Ce soir-là, j’ai été le voir pour qu’il avoue ses crimes, en lui disant que s’il avouait je ferai en sorte que ses trois jeunes accusateurs ne le portent pas devant les tribunaux". Michael Pleasted l’a ignorée, et a tenté de refermer sa porte en souriant, prétextant qu’ils étaient tous des menteurs. C’est à ce moment-là qu’elle est entrée chez lui et lui a asséné huit coups de couteau dont un au bras, touchant une des veines principales. Il se videra de son sang dans le couloir d’entrée.

Pendant son procès qui s’achève ce mercredi, il est apparu que la victime, aussi connue sous le nom de Robin Moult, avait 24 condamnations antérieures pour des agressions sexuelles commises entre 1970 et 1991, relate le site du Metro.uk . Il a également fait des séjours en prison allant de 9 mois à 6 ans, pour attentat à la pudeur et sodomie envers des garçons. Quand Sarah Sands l’a tué, il était en liberté sous caution suite à l’enquête concernant l’agression sexuelle des trois garçons du quartier. Le juge a indiqué qu’il sanctionnera la mère de famille, sans épargner le fait que sa victime était un pédophile.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Elle lance un appel sur Facebook pour faire tuer son chien

BESOIN D'ONDES POSITIVES ? >> Mère et fils combattent ensemble le même cancer
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent