Le fait divers du jour : enragée, l'étudiante arrache un bout d'oreille à la policière qui l'arrêtait

International
TYSON STYLE - Une étudiante du Nord-Est des Etats-Unis s'est rendue coupable d'agression caractérisée en arrachant un morceau de l'oreille droite d'une policière qui tentait de la maîtriser après une bagarre.

Si Mike Tyson venait à ne plus avoir de contact avec sa descendance, qu'il se rassure, il inspire toujours autant les autres. C'est ce qu'a pu constater à ses dépens une policière de Salem (Massachussetts), qui a eu le malheur de rencontrer une héritière "spirituelle" du champion de boxe.

"Je vais vous buter ! Me touchez pas !"

La nuit était avancée dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 août lorsque le commissariat de cette ville de 40.000 habitants du Nord-Est des Etats-Unis, célèbre notamment pour ses procès en sorcellerie, a reçu un appel de voisinage venant signaler une bagarre assez engagée aux abords d'un restaurant.

Parmi les engagées, une jeune femme, Emma Wiley. L'origine du conflit ? Une histoire de fausse carte d'identité que se serait procurée la jeune femme, âgée de 19 ans, pour tenter d'entrer dans l'établissement, raconte le canal local de la Fox . Face à l'échec de la démarche, la jeune femme s'énerve et se lance dans une confrontation physique avec une autre femme.

Déchaînée, hurlant de rage, les mains remplies des cheveux de son adversaire, Emma Wiley n'est en rien prête à se calmer, selon le rapport de police qu'a pu obtenir The Smoking Gun . Les policiers finissent par séparer les deux protagonistes et accompagnent notre anti-héroïne surexcitée à leur voiture, non sans essuyer quelques menaces : "Je vais tous vous buter ! Me touchez pas, p****** !"

La policière "estropiée à vie"

L'affaire aurait pu en rester là, mais non. Charge à Jessica Rondinelli, jeune officière de police, de prendre en main l'impétueuse prévenue. Hommage au célèbre boxeur ou (plus certainement) folie furieuse, Wiley plante ses dents dans l'oreille droite de son ange-gardien et la mord de toutes ses forces. Seul un doigt dans l'œil de l'étudiante permet à la policière d'échapper à son emprise. Mais la pauvre policière doit se rendre à l'évidence : son oreille saigne et il lui en manque un large bout.

Wiley, finalement maîtrisée, est maintenant poursuivie pour trouble à l'ordre public, agression aggravée sur une personne dépositaire de l'autorité et menaces de mort. Autant de poursuites pour lesquelles elle a plaidé "non coupable" et a été remise en liberté en attendant son procès. Jessica Rondinelli, "estropiée à vie", ne pourra pas récupérer l'intégralité de son oreille.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Un nonagénaire se fait dépouiller par une prostituée

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter