Le fait divers du jour : fan de serial killers, il tue son ex à coups de marteau un vendredi 13

Le fait divers du jour : fan de serial killers, il tue son ex à coups de marteau un vendredi 13

DirectLCI
ANGLETERRE - Un homme de 42 ans a asséné 22 coups de marteau mortel à son ex petite-amie après s'être introduit à son domicile. Actuellement jugé, le meurtrier présumé, amateur de films et passionné par les serial killers, n'aurait pas supporté la rupture.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Rien n’avait été choisi au hasard. C'est donc un vendredi 13 que Scott Ellis, Anglais âgé de 42 ans, avait choisi comme jour pour... tuer son ex-compagne.

Accroc aux films trash et aux histoires de serial killers , le quadragénaire - qui est actuellement jugé - s'était introduit au domicile de Jane Bartholomew à l'aide d'une clé qu'il avait gardée. Une fois à l'intérieur, il a attendu patiemment que la femme de 39 ans, partie conduire ses deux enfants à l'école, revienne.

Un déchaînement de violences

Quand Jane Bartholomew est rentrée chez elle, Scott Ellis l'a massacrée. A l'aide d'un marteau qu'il venait d'acheter dans un magasin de bricolage, il lui a asséné 22 coups au niveau de la tête, ne lui laissant aucune chance de s'en sortir.

Le corps a été découvert par la police dans un bain de sang dans l'après-midi. Quand la fille de la victime est rentrée de l'école, elle n'est en effet pas parvenue à pénétrer dans la maison et a déclencher alarme, alertant de fait les forces de l'ordre.

Le suspect, qui a été interpellé peu après l'homicide et placé en garde à vue, avait tenté de nettoyer la scène de crime, en vain. L'autopsie pratiquée a révélé qu'en plus des blessures au marteau, la victime avait également des traces de strangulation.

Un fumeur de shit déprimé

Sans emploi, gros fumeur de cannabis, le quadragénaire souffrait de dépression depuis de nombreuses années. Selon ses déclarations, il n'aurait pas supporté la rupture avec celle qui avait passé 25 ans de sa vie. Il aurait également très mal supporté d'apprendre que celle-ci s'était inscrite sur un site de rencontres.

Au moment de l'achat du marteau, le meurtrier présumé s'était également procuré de la corde en nylon, des ciseaux, des sacs-poubelles, des sacs congélations, du ruban et une bêche mais n'a pas expliqué, devant la cour, ce qu'il comptait faire avec. Alors que son procès se poursuit, il n'est pas exclu qu'il le fasse dans les prochains jours.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter