Le fait divers du jour : il bat une tortue à mort et plaide la légitime défense

Le fait divers du jour : il bat une tortue à mort et plaide la légitime défense

CRUAUTÉ - Un homme de 55 ans est sous les verrous après avoir été filmé en train de battre à mort une tortue, à la fin du mois de juin. Aux policiers, il a essayé de faire croire qu'il s'était ainsi comporté en état de légitime défense.

Le 21 juin dernier, un homme accédait à une bien triste célébrité après qu'une vidéo où il battait un animal à mort faisait son chemin à vitesse grand V sur les réseaux sociaux. Une histoire de cruauté animale supplémentaire, qui fait d'autant plus soulever les cœurs que, cette fois, la pauvre bête victime de cet élan de folie était... une tortue. Ou quand l'originalité d'un tel geste ajoute à son caractère sordide.

Un poisson récalcitrant ? Non, une tortue

Le tortionnaire, un pêcheur de la région d'Austin (Texas) du nom de Terry Washington, a été repéré par quelques badauds alors qu'il s'agitait nerveusement au bord du lac de Lady Bird, un endroit fréquenté par nombre de sportifs amateurs. De loin, on pouvait croire que ce quinquagénaire avait toutes les peines du monde à débarrasser un gros poisson de son hameçon.

Mais la réalité était plus délicate : Terry Washington était tout simplement en train de défoncer la carapace d'une tortue à coups de marteau. nous apprenait alors l'antenne locale de MSNBC . Le pêcheur n'était pas seul. A côté de lui se tenait un homme (invisible sur la vidéo, ndlr), qui avait auparavant essayé de renvoyer la tortue sur le rivage. Prenant conscience qu'il est filmé, l'homme se met quelques mètres plus loin, à l'abri des regards, afin de poursuivre son carnage jusqu'à ce que la carapace de l'animal cède, malgré les cris de protestation des passants. La police retrouvera la carcasse de l'animal sous un point, de larges traînées de sang autour d'elles, la tête entièrement rétractée sous sa carapace.

Un coup de marteau pour enlever le hameçon

L'explication à cet acte barbare ? Terry Washington en a donné une aux policiers, au moment de son arrestation, deux jours plus tard, dont les médias locaux se sont fait l'écho mardi 26 juillet. Il aurait agi en état de légitime défense, ayant peur que le reptile ne le morde alors qu'il s'escrimait à lui enlever le hameçon, sans songer, a-t-il admis face à la police, à couper... la ligne de sa canne à pêche. Ce qu'ont contesté les témoins de la scène.

La réalité semble plus terrible encore : Washington s'en est pris à cette tortue pour pouvoir pêcher en paix, ni plus ni moins. Il a en effet admis auprès de la police que les congénères de sa victime, 18 kilos et 70 centimètres de long, étaient nuisibles à la pêche car elles effrayaient le poisson. Autant d'arguments qui ont poussé la police à mettre l'homme en prison, sous une caution de 5000 dollars, pour cruauté envers les animaux, pratique illégale de la pêche et détention injustifiée d'une carcasse.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Elle fait croire qu'on l'a violée pour être ramenée chez elle en ambulance

PARTAGEONS DES ONDES POSITIVES >> Kidnappé 8 mois, le nain de jardin fait son retour auprès de sa propriétaire avec des photos de voyage

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

Covid-19 : un tiers de la population de l'UE a reçu au moins une dose

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.