Le fait divers du jour : il décapite sa femme pour l'exorciser

Le fait divers du jour : il décapite sa femme pour l'exorciser

ETATS-UNIS – Après avoir consommé du Spice, un cannabis de synthèse qui favorise des hallucinations puissantes, un homme a décapité sa femme et ses deux chiens, afin d'en "faire sortir le diable". Son audience s'est déroulée samedi 1er août en Arizona.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

C'est une scène digne d'un film d'épouvante qui se déroule ce jeudi 25 juin, dans un appartement de Phoenix, en Arizona. Kenneth Wakefiled, 43 ans, vient de consommer de la marijuana et du Spice. Une nouvelle drogue constituée de cannabis de synthèse, provoquant des hallucinations puissantes et favorisant des comportements extrêmement agressifs.

EN SAVOIR + >> Le Spice, cette drogue qui transforme en zombie

Il n'en faut guère plus à Kenneth, ce jour-là, pour se persuader que le diable en personne s'est installé dans le corps de son épouse, âgée de 49 ans. Armé d'un couteau, il se met alors à la poignarder à plusieurs reprises, avant de la décapiter. Tant qu'il y est, Kenneth s'en prend aussi à ses deux chiens, dont il tranche la tête. Et l'homme de terminer son accès de folie en s'arrachant l'œil droit, ainsi que le rapporte le Huffington Post .

"J'ai tué trois membres de ma famille"

Quelques heures plus tard, un voisin se rend à l'appartement du couple. Kenneth vient lui ouvrir tranquillement la porte, les vêtements maculés de sang. Aux enquêteurs qui arrivent sur les lieux, avertis par le voisin choqué, le meurtirer présumé avoue : "J'ai tué trois membres de ma famille." Comprendre sa femme... et ses chiens.

Lors de son audience devant la cour de justice de l'Arizona, Kenneth Wakefiled a été jugé pour meurtre et cruauté envers des animaux. En attendant le verdict, il est placé en détention sous une caution de deux millions de dollars. Figurent au dossier de l'accusé plusieurs antécédents psychiatriques. Dix mois seulementt avant le drame, Kenneth était encore hospitalisé, après avoir passé plus de dix ans en institution pour avoir poignardé, dans ses jeunes années, un autre membre de sa famille.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Un zoophile trahi en pleine action par son téléphone

ENVIE D'ONDES POSITIVES ? A 9 ans, elle récolte 47.000 dollars pour sauver un ami

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas ce dimanche

Marthe Villalonga, un amour caché pendant 50 ans

EN DIRECT - États-Unis : "Le voyage est loin d'être terminé", assure Trump à ses supporters

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Désormais autorisé dans les cabinets médicaux, le vaccin AstraZeneca est en forte progression

Lire et commenter