Le fait divers du jour : il fait croire à sa copine qu'il a été kidnappé pour rester faire la fête

International

GRANDE-BRETAGNE - Il pensait s'être trouvé une excuse en or, mais la "ruse" a mal tourné. Un Britannique de 32 ans a fait croire à sa petite amie qu'il avait été enlevé pour pouvoir rester faire la fête jusqu'au bout de la nuit. Mais les policiers alertés ont gâché sa soirée.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

Il voulait continuer à faire la fête, les policiers ont trinqué. Un Britannique de 32 ans, qui cherchait une excuse pour rester à une soirée chez des amis, a cru bon de faire croire à sa copine qu'il avait été kidnappé, et qu'on ne le relâcherait que s'il s'acquittait d'une dette de 50 livres, rapportent la BBC et les médias du pays .

Sept heures de recherche


Malgré le faible montant de la rançon, les forces de l'ordre alertées par la petite amie ont pris l'affaire au sérieux et déployé les grands moyens. Pas moins de 12 policiers de Bolton, au nord-ouest de l'Angleterre, ont été mobilisés pour faire du porte-à-porte ou visionner des images de vidéo-surveillance. Un suspect a même été arrêté, avant d'être mis hors de cause. Au total, les opérations de recherche auront duré 7 heures. Jusqu'à environ une heure du matin, lorsque l'otage imaginaire a enfin été localisé.

La police n'a pas du tout ri en découvrant le pot-aux-roses. L'inspecteur-détective Jo Clawson a regretté dans la presse britannique que "des ressources considérables" aient été mobilisées pour rien. C'est l'incident "le plus irresponsable et le plus fou" auquel j'ai assisté dans ma carrière, s'est-il emporté. Le fêtard à la créativité débordante a été condamné à une amende, mais il ne sera pas poursuivi : la justice a estimé qu'elle avait perdu suffisamment de temps avec lui.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter