Le fait divers du jour : Il filme ses filles sur "Let it go" de Disney, puis les tue pour se venger de son ex

International
AUSTRALIE – Un trentenaire originaire de Melbourne a reconnu mercredi devant le tribunal avoir tué en avril dernier ses deux filles de 3 et 4 ans pour faire du mal à son ex-femme. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour...

C'est un scénario particulièrement morbide qu'il avait élaboré. Mercredi, Charles M., un Australien de 35 ans, a plaidé coupable du meurtre de ses deux filles, Savannah et Indianna , respectivement âgée de 4 et 3 ans.

Les faits remontent à avril, et plus précisément au 21, dimanche de Pâques. Ce jour-là, avant de commettre l'irréparable, Charles M. avait habillé Savannah et Indianna en ballerine et les avait filmées en train de danser sur le morceau "Let it go", bande originale du dessin animé de Disney La Reine des Neiges . Il a ensuite pris un oreiller pour les étouffer, avant de leur donner un bain et de les rhabiller.

Recherche sur Google

Après ce double meurtre, le père de famille a appelé la police pour tout avouer et se rendre. Face aux enquêteurs, Charles M. a indiqué avoir tué ses enfants pour blesser son ancienne compagne. Au cours des investigations, les policiers ont d'ailleurs pu établir que le présumé assassin avait, quatre jours avant le drame, tapé sur Google.com : "How to kill my ex-wife ?" (Comment tuer mon ex-femme?).

Charles M. et son épouse s'étaient séparés environ un an avant cette terrible tragédie. Le père de famille vivait dans l'appartement de la grand-mère des fillettes, situé derrière la maison familiale. Quelques minutes avant que Savannah et Indianna n'aillent chercher leurs œufs de Pâques, comme tous les enfants, il a mis fin à leur vie à quelques mètres du reste de la famille. Il était environ 14h40 quand la célébration a viré au drame. Depuis, de nombreux hommages aux fillettes ont été rendus en Australie.

EN SAVOIR + >> Retrouvez tous nos faits divers du jour

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter