Le fait divers du jour : il met deux ans à réaliser que ses chiots sont... des ours

Le fait divers du jour : il met deux ans à réaliser que ses chiots sont... des ours

CHINE — Durant plus de deux ans, un homme a élevé deux ours noirs d'Asie. Il pensait avoir affaire à des chiots...

Metronews a fait le tour de la presse internationale et vous livre le fait divers du jour…

Quelle est la différence entre un chien et un ours ? Pour Wang Kaiyu, apparemment aucune. Durant plus de deux ans, ce Chinois a élevé avec amour deux bébés ours noirs d'Asie en pensant qu'il s'agissait de petits chiens.

Comportements violents

Wang Kaiyu a acheté ses « chiots » noirs en 2013 à un Vietnamien qu'il avait rencontré dans sa plantation de bananes. Fou d'amour pour ses nouveaux animaux de compagnie, il en prend particulièrement soin : chaque jour, il les lave, brosse leur pelage… Et ses chiens sont on ne peut plus « adorables » avec les êtres humains, expliquera-t-il à l'agence China.org.

Sauf qu'au fil du temps certains signes commencent à inquiéter l'heureux propriétaire. Les chiots, qui pèsent quand même près de 50 kg, se montrent violents à l'égard des autres animaux. N'hésitant pas à s'attaquer aux poulets qu'il élève. L'homme finira par se rendre compte de sa méprise en tombant sur une affiche de la protection des animaux. Les autorités, dépêchées sur place, confirment alors ses craintes : les « chiots » de Wang Kaiyu sont en fait des ours noirs d'Asie. Une femelle et un mâle, en bonne santé, qui se trouvent désormais entre les mains des Services de la faune et de la flore.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Un gang demande à un enfant de choisir : « Tuer ou être tué »

ENVIE D'UNE BELLE HISTOIRE ? >> Ils jouent Marie et Joseph dans la crèche de l'école et se marient trente ans plus tard

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Joe Biden promet suffisamment de vaccins pour tous les adultes américains "d'ici fin mai"

Quelles sont les alternatives au confinement le week-end ?

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Covid-19 : AstraZeneca, itinéraire d'un vaccin décrié finalement réhabilité

Lire et commenter