Le fait divers du jour : il piratait des ordinateurs pour espionner des couples faire l'amour

Le fait divers du jour : il piratait des ordinateurs pour espionner des couples faire l'amour

International
DirectLCI
PIRATAGE - Un Britannique a été condamné après avoir passé des jours entiers à observer des couples faire l'amour via la webcam de leurs ordinateurs.

Un Britannique de 33 ans a été condamné à 40 semaines de prison avec sursis en septembre dernier, après avoir piraté des centaines d'ordinateurs à travers le monde et espionné des couples faire l'amour, a rapporté la National Crime Agency (l'Agence nationale de la criminalité).

En moyenne, Stefan Rigo a admis avoir passé cinq à douze heures par jour à espionner les activités quotidiennes de personnes qu'il ne connaissait pas, partout dans le monde grâce au logiciel de piratage Blackshades. Des centaines d'images de couples inconnus ont été retrouvées dans la mémoire de son ordinateur personnel.

Fiché pour sept ans sur la liste des délinquants sexuels

Arrêté en novembre 2014 après une opération internationale menée par l'Agence nationale de la criminalité, Stefan Rigo a reconnu les faits et plaidé coupable lors de son procès, pour utilisation illicite d'un ordinateur et voyeurisme. Selon l'Agence nationale de la criminalité toujours, le Britannique qui a présenté cette pratique comme une addiction, a également été fiché sur la liste des délinquants sexuels pour une durée de sept ans.

Leo Taddeo, ancien chef de la cybercriminalité du FBI, a déclaré au Daily News que les utilisateurs de Blackshades n'avaient "aucune expérience sophistiquée de piratage" et ciblaient simplement des personnes innocentes. "Les outils des cybercriminels permettent de voler des mots de passe et des identifiants bancaires, de pirater des comptes de réseaux sociaux, de voler des documents d'accès, photos et autres fichiers informatiques, ainsi que d'activer les webcams ou s'introduire dans un ordinateur pour obtenir une rançon" a-t-il expliqué.

LE FAIT DIVERS D'HIER >> Elle est tuée par balle à cause d'une erreur de son GPS

BESOIN D'ONDES POSITIVES >> Porté disparu, un retraité de 73 ans a été retrouvé grâce à Facebook

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter