Le fait divers du jour : il risque la prison à vie pour des brownies au haschich

International

ETATS-UNIS - Au Texas, un jeune homme a été arrêté pour avoir fabriqué et vendu des gâteaux contenant de la drogue. Comme il a utilisé du haschich plutôt que de la marijuana, il pourrait, selon les lois de cet Etat, être emprisonné à vie.

Metronews a fait le tour de la presse et vous livre le fait divers du jour...

Des détails ont parfois une grande importance. Jacob Lavoro, un jeune homme habitant au Texas, est en train de l'apprendre à ses dépens. Le garçon de 19 ans a été arrêté le mois dernier par la police, qui a trouvé chez lui de la drogue et 1.675 dollars (environ 1.200 euros) en liquide. Il fabriquait des "space cakes", sortes de brownies cuisinés avec de la drogue, et les vendait dans la ville de Round Rock, près de San Antonio, dans le sud de l'Etat.

Ce fait divers, a priori assez banal, a pris une tout autre ampleur lorsqu'il a été établi que ces gâteaux avaient été préparés avec du haschich, comme le rapporte la version américaine du Huffington Post . Au Texas, l'utilisation de cette substance, contrairement à celle de la marijuana par exemple, est en effet considérée comme un crime au premier degré. Cela a permis aux autorités judiciaires de prendre en compte le poids entier des space cakes (sucre, beurre, chocolat et tous les autres ingrédients inclus) pour déterminer la quantité de drogue en possession du jeune homme.

"C'est démesuré !"

Jacob Lavoro est donc accusé de détenir environ 700 grammes de haschich chez lui. Selon les lois du Texas, l'un des Etats les plus fermes en la matière, il risque de 5 ans de prison à l'enfermement à vie. "Je suis scandalisé, a réagi l'avocat du garçon à l'annonce de cette nouvelle, mardi. Je fais ce métier depuis 22 ans, j'ai été officier de police pendant 10 ans, et je n'ai jamais vu quelque chose comme ça !"

Le père est lui aussi estomaqué : "Je suis un citoyen respectueux de la loi et plutôt conservateur. Si mon fils a fait quelque chose de mal, il doit être puni, mais là c'est démesuré ! Je suis énervé, et j'ai peur pour lui." Le Huffington Post rappelle que des délinquants ont déjà été condamnés à des peines de 82 ou 85 années de prison pour des affaires de drogue.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter